BFM Patrimoine

CORR: Klépierre confirme ses objectifs 2014 malgré une légère baisse du CA au T1

BFM Patrimoine

(Bien lire que la croissance de 1,1% des loyers bruts des centres commerciaux à périmètre constant tient compte des 126 galeries cédées à Carrefour) PARIS (Dow Jones)--Chiffre d'affaires de Klépierre - Premier trimestre : - Chiffre d'affaires

(Bien lire que la croissance de 1,1% des loyers bruts des centres commerciaux à périmètre constant tient compte des 126 galeries cédées à Carrefour)

PARIS (Dow Jones)--Chiffre d'affaires de Klépierre - Premier trimestre :

- Chiffre d'affaires en baisse de 0,3% au T1

- Les loyers totaux reculent de 0,7%

- Objectifs annuels confirmés

L'ESSENTIEL:

La foncière Klépierre (LI.FR) a confirmé mercredi sa prévision de cash flow net courant pour 2014, après avoir récemment finalisé la cession de 126 galeries marchandes à Carrefour (CA.FR) pour 2 milliards d'euros et alors que ses revenus ont légèrement reculé au premier trimestre.

L'exploitant de centres commerciaux, qui exploite aussi un portefeuille de bureaux, table toujours sur un cash flow annuel net courant d'au moins 2 euros par action.

Entre janvier et mars, le chiffre d'affaires consolidé de Klépierre a reculé de 0,3% à 256,3 millions d'euros, pénalisé par les cessions d'actifs réalisées en 2013, qui ont réduit les loyers des commerces et des bureaux.

Le groupe a ainsi vu ses loyers bruts totaux consolidés reculer de 0,7% à 233,7 millions d'euros au premier trimestre.

Les loyers bruts du pôle Centres commerciaux sont ressortis stables à périmètre courant, à 221,9 millions d'euros, sous l'effet des cessions de six centres en Norvège et en France qui a été en partie compensé par la contribution des centres ouverts en France en 2012 et 2013. Au premier trimestre, les loyers ont progressé de 8,2% dans l'Hexagone.

A périmètre constant, les loyers bruts des centres commerciaux ont crû de 1,1%. Ce chiffre tient compte des 126 galeries cédées à Carrefour, qui ont généré 33,6 millions d'euros de loyers au premier trimestre. Si l'on retire la contribution de ces galeries, la croissance des loyers bruts s'établit à 1,5% à périmètre constant.

Sur le premier trimestre, le chiffre d'affaires des commerçants des centres Klépierre a progressé de 1,3% à périmètre constant et sans l'effet de la cession des galeries commerciales à Carrefour. "Toutes les régions où le groupe opère ont affiché de bonnes performances", a indiqué le groupe dans un communiqué.

"Les centres commerciaux en Norvège, en Italie, au Portugal et en Europe centrale ont notamment enregistré des ventes en forte hausse. En France, les chiffres d'affaires se sont bien tenus avec une légère baisse à périmètre constant", a précisé Klépierre.

LE COMMENTAIRE DE L'ENTREPRISE:

"Grâce à la cession des 126 galeries commerciales maintenant finalisée, notre portefeuille est désormais recentré sur des centres commerciaux incontournables, ce qui nous permet de concentrer nos efforts encore plus efficacement sur l'attractivité de nos centres. Nous avons également amélioré notre profil financier et notre notation de crédit a été relevée à A-. Nous disposons désormais d'une marge de manoeuvre accrue afin de financer la croissance future", a déclaré Laurent Morel, le président du directoire de Klépierre, dans un communiqué.

LE CONTEXTE:

Avec la cession de 126 centres commerciaux au géant de la distribution Carrefour, Klépierre a lancé son recentrage sur les grands centres commerciaux de prestige, une activité qui résiste mieux à la morosité de la consommation en Europe.

Ce virage à 180 degrés constitue l'initiative la plus radicale prise par Klépierre depuis l'entrée à son capital de son actuel actionnaire de référence, l'américain Simon Property Group (SPG). Le premier propriétaire de centres commerciaux aux Etats-Unis a racheté 29% de Klépierre en mars 2012 à BNP Paribas (BNP.FR). La banque française conserve environ 22% de son ancienne filiale.

La cession des galeries commerciales à Carrefour a généré un produit net part du groupe de 1,5 milliard d'euros, qui doit être consacré au refinancement de la foncière. L'opération va ainsi permettre à Klépierre de ramener son ratio d'endettement à 40% du patrimoine.

A la Bourse de Paris, l'action Klépierre a clôturé mercredi à 32,87 euros, portant son repli à 2,4% depuis le début de l'année.

-Blandine Hénault, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 53; blandine.henault@dowjones.com

COMMUNIQUES FINANCIERS DE Klépierre :

http://www.klepierre.com/majic/pageServer/1b060000qc/fr/Accueil-Espace-Finance.html

(END) Dow Jones Newswires

April 23, 2014 12:50 ET (16:50 GMT)

© 2014 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-