BFM Patrimoine

Coeuré: la BCE ne pense pas qu'un pays sortira de la zone euro

BFM Patrimoine
PARIS (Dow Jones)--La Banque centrale européenne (BCE) ne pense pas qu'un pays quittera la zone euro, même si une intervention de sa part sur les marchés obligataires est soumise à des conditions strictes, a indiqué vendredi Benoît Coeuré, mem

PARIS (Dow Jones)--La Banque centrale européenne (BCE) ne pense pas qu'un pays quittera la zone euro, même si une intervention de sa part sur les marchés obligataires est soumise à des conditions strictes, a indiqué vendredi Benoît Coeuré, membre du directoire de la BCE.

Les marchés obligataires ont visiblement intégré la possibilité qu'un pays sorte de la zone euro, a rappelé Benoît Coeuré lors des Journées de l'Economie de Lyon, soulignant que la BCE ne croyait pas à ce scénario.

La BCE a dévoilé un nouveau programme de rachats d'emprunts d'Etat (OMT), qui sera mis en oeuvre à la condition que les pays concernés sollicitent un plan de soutien financier et s'engagent à respecter les conditions qui y sont associées. Ce type d'interventions vise à éliminer le risque qu'un pays sorte de l'union monétaire, a-t-il expliqué.

Pour éviter que les gouvernements contrôlent la politique de la BCE par le biais du programme, Benoît Coeuré a indiqué que la mise en place d'un plan de sauvetage assorti de conditions serait nécessaire, mais pas suffisante pour déclencher les achats obligataires.

Le banquier central a ajouté que les risques actuels pour la stabilité des prix étaient orientés en baisse, mais que la BCE agirait si elle discernait des signes d'inflation sur le moyen terme.

Il a également appelé à achever la recapitalisation des banques, car celle-ci rend actuellement les politiques monétaires et économiques moins efficaces. On observe une fragmentation de la zone euro, parce que les banques des différents pays refusent de s'accorder mutuellement des prêts, a ajouté Benoît Coeuré.

"La zone euro est très fragmentée, et les marchés de capitaux fonctionnent très mal", a-t-il déclaré. "C'est un très gros problème pour la transmission de la politique monétaire".

-William Horobin, Dow Jones Newswires

(Version française Emilie Palvadeau)

(END) Dow Jones Newswires

November 09, 2012 11:40 ET (16:40 GMT)

© 2012 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-