BFM Patrimoine

Casino: l'activité du T1 pénalisée par la dépréciation du real brésilien

BFM Patrimoine

- A changes courants, le chiffre d'affaires total des activités poursuivies a reculé de 3,3% - Ventes totales de 11,3 milliards d'euros au premier trimestre, en croissance organique de 6,6% - En France, recul de 1,8% du chiffre d'affaires en organi

- A changes courants, le chiffre d'affaires total des activités poursuivies a reculé de 3,3%

- Ventes totales de 11,3 milliards d'euros au premier trimestre, en croissance organique de 6,6%

- En France, recul de 1,8% du chiffre d'affaires en organique

- Progression de 0,1% des ventes des hypermarchés Géant Casino

- A l'International, le chiffre d'affaires a chuté de 10,1% à changes courants

- A l'International, chiffre d'affaires en progression organique de 11%

PARIS (Dow Jones)--Le groupe de distribution Casino (CO.FR) a fait état mardi d'un recul de 3,3% de son chiffre d'affaires à changes courants au premier trimestre, en raison notamment d'un effet change négatif principalement lié au real brésilien.

"A changes constants, la progression du chiffre d'affaires est de 8,3%", a précisé le groupe dans un communiqué.

Sur les trois premiers mois de l'année, le chiffre d'affaires du distributeur stéphanois s'est inscrit à 11,3 milliards d'euros, faisant ressortir une croissance organique de 6,6%, hors essence et effet calendaire.

Selon le consensus réalisé par FactSet, les analystes tablaient en moyenne sur des revenus de 11,25 milliards d'euros sur la période.

En France, le chiffre d'affaires a reculé de 1,8% à 4,67 milliards d'euros sur une base organique hors essence et effet calendaire. Les ventes totales ont toutefois progressé de 8,3% "sous l'effet notamment de la consolidation de Monoprix à 100%". En organique, les ventes des hypermarchés Géant Casino se sont stabilisées (+0,1%) alors qu'elles avaient reculé de 1,7% au quatrième trimestre 2013. Celles des supermarchés Casino ont reculé de 2,9%, alors que Franprix - Leader Price a accusé une chute de 5,3% de ses ventes. Le e-commerce a pour sa part vu son chiffre d'affaires augmenter de 4,8%.

Le Brésil est dynamique mais le real pèse

A l'international, le chiffre d'affaires a chuté de 10,1% à changes courants, à 6,62 milliards d'euros. Hors essence et effet calendaire, la croissance organique est ressortie à 11%, portée principalement par le Brésil (+13,3%).

"L'évolution des taux de change moyens a un effet défavorable de -18,4%, résultant principalement de la forte dépréciation du real brésilien par rapport à l'euro depuis le deuxième semestre 2013", a précisé Casino.

En Amérique Latine, le chiffre d'affaires a reculé de 10,7% tandis qu'il a baissé de 7,1% en Asie.

A l'occasion de la publication de ses résultats annuels, Casino avait indiqué vouloir pour 2014 renouer avec la croissance organique de son chiffre d'affaires en France, en parallèle d'une nouvelle "forte croissance organique" à l'international.

Le titre Casino a clôturé lundi à 86,8 euros, portant sa progression à 3,6% depuis le début de l'année après un gain de 16,2% en 2013.

-Eric Chalmet et Blandine Hénault, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 65; eric.chalmet@wsj.com

COMMUNIQUES FINANCIERS DE CASINO :

http://www.groupe-casino.fr/fr/Tous-les-communiques,152.html

(END) Dow Jones Newswires

April 14, 2014 13:07 ET (17:07 GMT)

© 2014 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-