BFM Patrimoine

Cardio3 BioSciences partenaire et responsable d’exploitation d’un programme de recherche européen FP7 subventionné à 4,5 Millions d’euros

BFM Patrimoine
Regulatory News: Cardio3 BioSciences SA (C3BS) (Paris:CARD) (Brussels:CARD) (NYSE Euronext Brussels et Paris : CARD), leader dans la découverte et le développement de thérapies régénératives, protectrices et

Regulatory News:

Cardio3 BioSciences SA (C3BS) (Paris:CARD) (Brussels:CARD) (NYSE Euronext Brussels et Paris : CARD), leader dans la découverte et le développement de thérapies régénératives, protectrices et reconstructives dans le traitement de maladies cardiaques, et membre d'un consortium de recherche dans le cadre du 7e programme-cadre de la Commission Européen en Recherche et Innovation (FP7), annonce que ce consortium a été retenu pour bénéficier d'une subvention à la recherche, au terme d'une sélection extrêmement exigeante. Ce consortium a pour objet le développement d'une valve en polymère biorésorbable pour le traitement de patients souffrant de malformations cardiaques congénitales.

Le projet intitulé « Tissue engineering of the right heart outflow tract by biofunctionalized bioresorbable polymeric valved tube » ou « TEH-TUBE » est un projet de recherche d'une durée de 4 ans qui débutera le 1er janvier 2014.

Cardio3 BioSciences est partenaire de ce consortium pan-européen composé de 7 sociétés et universités de premier plan, dirigé par l'Assistance Publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) et l'équipe des Professeurs David Kalfa et Philippe Menasché. Ce projet est financé par une subvention d'un montant de 4,5 millions d'euros.

Au sein du consortium, Cardio3 BioSciences est responsable d'exploitation. A ce titre, la société sera en charge de l'exploitation de l'ensemble des résultats générés par le projet. C3BS assumera également un rôle opérationnel et aura en charge la production de cellules souches mésenchymateuses, ainsi que la définition et la mise en œuvre de la stratégie réglementaire.

Le consortium est également composé de deux autres centres cliniques de référence, le « University College of London » et le « Helmholtz Zentrum Geesthacht Zentrum fur Materialand Kustenforschung GMBH ».

Le Dr Christian Homsy, CEO de la société Cardio3 BioSciences, ajoute : « Nous sommes heureux de faire partie d'un projet, qui représente un changement potentiel de paradigme dans le traitement des maladies cardiaques congénitales. Nous sommes aussi honorés d'avoir été choisis par nos partenaires afin d'exploiter les résultats de ce programme. Cela démontre la confiance et la reconnaissance par nos pairs de notre expertise, acquise au cours des dernières années. Les programmes et subventions FP7 sont octroyés au terme d'un processus de sélection en deux étapes, extrêmement rigoureux et faisant appel à un examen collégial. Il s'agit donc d'une reconnaissance de notre expertise clinique, réglementaire et en production cellulaire ».

Le Dr David Kalfa, chirurgien cardiaque pédiatrique et membre de l'équipe dirigée par le professeur Philippe Menasché à l'hôpital européen Georges Pompidou (Assistance Publique – Hôpitaux de Paris) à Paris, et coordinateur du projet TEH-TUBE, ajoute : « Nous sommes très fiers de diriger ce programme collaboratif et translationnel financé par l'Union Européenne. Obtenir le financement d'un tel projet, au terme d'une sélection rigoureuse, est une reconnaissance par l'Union Européenne du travail effectué par notre équipe depuis plusieurs années dans les domaines de la thérapie cellulaire et de la régénération tissulaire, de même qu'une reconnaissance du besoin médical urgent pour un nombre croissant de patients cardiaques souffrant de maladies congénitales. L'objectif de ce projet enthousiasmant est de développer un dispositif intelligent et vivant pour reconstruire le cœur de ces bébés et enfants, tout en limitant la morbidité et la mortalité associées aux interventions à cœurs ouverts ».

Le programme cadre FP7 est le principal outil de soutien aux programmes de recherche innovante en Europe. Ce programme a deux objectifs stratégiques principaux : le renforcement des compétences scientifiques et technologiques de l'industrie européenne et la promotion de la compétitivité internationale, tout en promouvant la recherche qui sert d'appui aux politiques de l'UE. Un des points clés de ce programme cadre réside dans la collaboration entre plusieurs pays européens. Les subventions font l'objet d'une forte compétition, et sont accordées sur la base d'appels à propositions et d'une procédure d'examen par les pairs. (Plus d'infos : http://cordis.europa.eu/fp7).

*** FIN ***

A propos de Cardio3 BioSciences

Cardio3 BioSciences est une société belge de biotechnologie de pointe spécialisée dans la mise au point de thérapies régénératives, protectrices et reconstructrices pour le traitement des maladies cardiaques. La société, fondée en 2007, est basée en Région Wallonne. Cardio3 BioSciences s'appuie sur des collaborations de recherche aux Etats-Unis et en Europe avec la Mayo Clinic (Rochester, MN) et le Centre Cardiovasculaire d'Alost en Belgique.

Le produit candidat phare de la société, C-Cure® est un produit pharmaceutique innovant qui consiste en cellules souches autologues progénitrices de cellules cardiaques. C-Cure® se fonde sur la recherche fondamentale menée à la Mayo Clinic qui a permis la découverte de la cardiopoièse, un processus de reproduction par imitation des signaux naturels déclenchés dans les premiers stades de la vie au cours du développement du tissu cardiaque mais appliqué cette fois à des cellules souches adultes de patients cardiaques.

Cardio3 BioSciences a également développé C-Cathez®, un cathéter d'injection de nouvelle génération, qui offre une performance supérieure dans l'administration d'agents bio-thérapeutiques dans le myocarde.

Les actions de Cardio3 BioSciences sont cotées sur NYSE Euronext Brussels et Euronext Paris sous le symbole CARD.

C3BS-CQR-1, C-Cure, C-Cath, Cardio3 BioSciences et les logos Cardio3 BioSciences et C-Cath sont des marques déposées de Cardio3 BioSciences SA en Belgique, dans d'autres pays, ou les deux. En plus des faits historiques ou des déclarations de condition actuelle, le présent communiqué de presse présente des déclarations prévisionnelles qui expriment les attentes et projections de la Société pour l'avenir et impliquent des risques connus et inconnus, des incertitudes et des hypothèses pouvant déboucher sur des résultats ou événements réels sensiblement différents de ceux présentés ou suggérés par lesdites déclarations prévisionnelles. Ces risques, incertitudes et hypothèses pourraient influer négativement sur les résultats et les effets financiers des plans et évènements décrits dans le présent document. Ces déclarations prévisionnelles doivent par ailleurs être considérées à la lumière de facteurs importants pouvant déboucher sur des résultats ou événements réels sensiblement différents des prévisions : dépôt dans les temps et agrément de tous dossiers d'autorisation administrative, lancement et achèvement satisfaisants des essais de phase III obligatoires, résultats cliniques complémentaires validant le recours aux cellules souches autologues adultes pour le traitement de l'insuffisance cardiaque, conformité à tous types d'exigences, dont réglementaires, et enfin intervention d'organismes réglementaires et autres instances gouvernementales.

Cardio3 BioSciences
Christian Homsy, PDG
Anne Portzenheim, Communication Manager
www.c3bs.com
Tél. : +32 10 39 41 00
aportzenheim@c3bs.com
ou
Citigate Dewe Rogerson
Servane Tasle / Lucie Larguier
Tel : +33(0) 1 53 32 78 94/84 75
servane.tasle@citigate.fr
lucie.larguier@citigate.fr

Business Wire