BFM Patrimoine

CAC40: volumes incroyablement étroits à la veille élections.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris a attendu jusqu'à 16H35 pour sortir d'un corridor d'une étroitesse surréaliste de 10Pts d'amplitude (entre 4.376 et 4.386): l'indice s'est octroyé jusqu'à 0,2% de plus pour culminer vers 4.495 et en termi

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris a attendu jusqu'à 16H35 pour sortir d'un corridor d'une étroitesse surréaliste de 10Pts d'amplitude (entre 4.376 et 4.386): l'indice s'est octroyé jusqu'à 0,2% de plus pour culminer vers 4.495 et en terminer sur une hausse de 0,33% à 4.493Pts... dans un volume incroyablement faible de 2,2MdsE.

Aussi peu de volatilité et de volume à la veille d'une élection européennes mais surtout décisive en Ukraine, c'est sans précédent.

Le CAC40 vient d'aligner quatre séances de hausse sur une série de cinq... et une progression hebdomadaire de +0,8% (contre +0,4% en fin de matinée).

C'est une fois de plus Wall Street qui est venu imprimer sa 'confiance' et son inertie haussière aux places européennes qui engrangent +0,5% en moyenne... un écart comparable à celui affiché par le Nasdaq vers 18H (tandis que le Dow Jones et le 'S&P' se contentent de +0,35%).

Les ventes de maisons neuves aux Etats Unis ont progressé de +1% mais le prix moyen marquent le pas alors que les solvabilité des classes moyennes se dégrade avec le recul inexorable des salaires depuis 2007 (aucune embellie avec les milliers de milliards de $ des 'QE' de la FED).

'Encore une fois, la tendance de fond reste haussière', assuraient dès ce vendredi matin les analystes de Barclays Bourse.

'Cependant, à très court terme, la faiblesse des variations sur les indices ne permet pas de se positionner de manière pertinente', estiment-ils.

Les observateurs mettent aussi bien en avant l'absence d'importants flux acheteurs que l'absence de vendeurs à l'heure actuelle dans l'optique de la prochaine réunion de la BCE, qui pourrait réserver de bonnes surprises.

Publié ce matin, l'indice Ifo du climat des affaires en Allemagne est ressorti à 110,4 pour le mois de mai, alors que le consensus visait un chiffre de 110,9. Cela n'a peut être pas de rapport direct mais le Bund se tend de 6Pts de base vers 1,42% tandis que le '10ans' italien se détend symétriquement de -9Pts de base à 3,15% et les 'bonos' espagnols de -6Pts à 2,99%: les marchés obligataires semblent repasser en mode 'risk-on'.

L'Euro poursuit sa décrue face au Dollar mais cela demeure marginal (-0,2% à 1,3630$). Un basculement de l'Euro sous les 1,36000$ pourrait avoir des conséquences inattendues sur les indices: la remontée du Dollar rendrait moins urgent une action de la BCE visant à affaiblir la monnaie unique.

Du coté des valeurs, Orange abandonne 1,65% à la suite d'une dégradation de recommandation des analystes de Société Générale. Crédit Agricole rétablit la balance avec +2,65%, suivi par Safran avec +1,7%.

Legrand -lanterne rouge du CAC- perd -2,3%, Iliad et Plastic Omnium perdant -2,5% et Derichebourg -4,15% après l'annonce d'une perte nette de 30 millions d'euros au titre du premier semestre.

AB Science prenait +2,6% en dépit d'un deuxième avis négatif de l'Agence européenne du médicament sur le Masitinib.

L'Autorité des marchés financiers a décidé ce matin de proroger du 23 mai au 6 juin 2014 la date de clôture de l'offre publique en cours visant les titres Club Méditerranée.

GE a annoncé avoir convenu, à la demande du gouvernement français, de prolonger jusqu'au 23 juin le délai d'étude de son offre par le conseil d'administration d'Alstom.

Enfin, Total (+0,5%) a annoncé la création avec Lukoil d'une coentreprise chargée d'explorer et de développer les ressources potentielles en pétrole de schiste du gisement de Bazhenov, en Sibérie occidentale.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance