BFM Patrimoine

CAC40: tente de préserver 4.200 mais perte hebdo de -3,6%.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Le CAC40 réduit sa perte quasiment de moitié à -1% à 4.207 contre -1,8% vers 13H30 à 4.183Pts (soit -4,2% hebdo mais l'écart se réduit à -3,6%). Chez nos voisin, les replis se contractent également à -0,7% contre -1,4%

(CercleFinance.com) - Le CAC40 réduit sa perte quasiment de moitié à -1% à 4.207 contre -1,8% vers 13H30 à 4.183Pts (soit -4,2% hebdo mais l'écart se réduit à -3,6%).
Chez nos voisin, les replis se contractent également à -0,7% contre -1,4% ce midi alors que le DAX qui perdait 0,9% il y à peine 2 heures revient à l'équilibre et tente de sauver le seuil symbolique des 9.000Pts, à l'issue d'une semaine noire ou Francfort aura perdu jusqu'à -4,5% (et -6,5% depuis 1 mois).
A Wall Street, la tendance demeure très indécise (3 principaux indices US stables à 15H45) après un rebond initial de +0,25% qui semble de plus en plus 'technique'.

'Toujours dominée par la montée des tensions en Ukraine, et malgré des indicateurs économiques américains jugés favorables, nous cumulons une troisième séance de baisse consécutive', souligne Barclays Bourse.

'Alors que les Etats-Unis et l'Allemagne ont lancé dans la journée de nouvelles mises en garde à la Russie, si le référendum pour rattacher la Crimée à la Russie était maintenu, des manoeuvres militaires ont lieu proche de la frontière russo-ukrainienne où 8.500 soldats russes ont été déployés', indique pour sa part Saxo Banque.

'De plus, la Russie a envoyé pas moins de six avions de combat et trois avions de transport à son allié biélorusse, ce dernier étant inquiet des manoeuvres militaires organisées par la Pologne et les Etats-Unis, où une douzaine de chasseurs américains F-16 ont atterri jeudi en Pologne.'

Les professionnels expliquent que l'escalade de ces tensions inquiète de plus en plus les investisseurs qui ont tendance à se tourner vers les matières refuges en attendant un dénouement à ce conflit.

Tout juste parus, les prix à la production ont enregistré une petite baisse surprise aux Etats-Unis au mois de février, selon des chiffres publiés par le Département du Travail.

A 14h55, déception avec le chiffre mensuel de la confiance des consommateurs du Michigan pour mars avec un repli à 79,9 alors qu'il était attendu en toute petite hausse à 81,7.

Sur le front des valeurs, Iliad chute de 5%, alors qu'Arnaud Montebourg a déclaré ce matin à l'antenne d'Europe 1 que 'les dirigeants de Vivendi [avaient] décidé de vendre SFR à Numericable', ce qui enterre l'accord de réseau conclu entre Bouygues (-6%) et Iliad (la France comptera donc toujours 4 opérateurs après cette opération).

A l'inverse, Numericable s'envole de +15% sur l'officialisation du choix de Vivendi (qui grappille +0,7%).
Pernod Ricard s'adjuge +0,4%, après avoir mené à bien hier une émission obligataire de 850 millions d'euros, une opération qui s'est traduite par un 'franc succès' d'après le groupe.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance