BFM Patrimoine

CAC40: stagnation complète, W-Street recule après un bon ISM

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Encore une séance de stagnation complète (entre 4.275 et 4.295 depuis 9H15 ce matin) puisque le CAC40 recule de 0,22% à 4.286 points, tandis que le FTSE perd 0,83%, Milan -1,5%... alors le DAX refuse obstinément de consolide

(CercleFinance.com) - Encore une séance de stagnation complète (entre 4.275 et 4.295 depuis 9H15 ce matin) puisque le CAC40 recule de 0,22% à 4.286 points, tandis que le FTSE perd 0,83%, Milan -1,5%... alors le DAX refuse obstinément de consolider (-0,03%), malgré le repli de -0,15% en moyenne de Wall Street (l'Euro-Stoxx50 recule de 0,25%.

Le Dow Jones et le Nasdaq s'effritent de 0,15% et -0,02% respectivement c'est pourtant le 'cyber monday', début des soldes pour l'électronique), malgré un PMI manufacturier qui ressort à 54,7 contre 54,4 en 1ère estimation (et 51,8 en octobre). Les ventes du 'Black Friday' ont traduit une hausse des transactions mais une baisse de 1% du chiffre d'affaire dans la grande distribution et le commerce de détail. L'ISM quand à lui grimpe de 56,4 vers 57,3 en novembre, contre 55,5 anticipé... de quoi susciter des craintes de 'tapering' à brève échéance.

En Europe, l'Allemagne, l'Angleterre et l'Italie enregistrent une hausse des anticipations de l'activité industrielle tandis qu'une sévère rechute des PMI affecte l'Irlande et l'Espagne. La France reste ancrée en territoire de contraction économique même si le PMI progresse marginalement de 47,8 vers 48,4 (au lieu d'une stabilité attendue au mois de novembre). Globalement le PMI global de Markit (secteur manufacturier de la zone euro) grimpe de 51,3 vers 51,6: il affiche ainsi sa plus forte expansion depuis presque deux ans et demi et atteint son plus haut niveau depuis juin 2011. Mais il ne s'agit qu'une d'une 'enquête' sur les intentions des directeurs d'achats et non d'une photographie de l'activité industrielle, actuelle ou future.

Les opérateurs savent que la réunion de la BCE se tiendra jeudi. Vincent Ganne, analyste DailyFX pour FXCM, ne pense pas que la BCE baissera son taux de refinancement à 0% cette semaine, ni même cette année.

Vendredi, 'les chiffres de l'emploi aux USA vont alimenter les discussions sur une possible réduction des achats d'actifs par la Fed', selon Philippe Waechter, directeur de la recherche économique chez Natixis Asset Management.

Saxo Banque précise que les économistes tablent en moyenne sur 185.000 postes créés, après les 204.000 annoncés en première estimation pour octobre, et sur un taux de chômage à 7,2% contre 7,3%.

Autre chiffre attendu ce lundi, les dépenses de construction pour septembre et octobre aux Etats Unis sont ressorties à -0,5% puis +0,8%.

Sur le front des valeurs, Peugeot (+1,15%) et Renault (-0,7%) évoluaient de façon diamétralement opposée, après l'annonce d'une hausse de 5,7% du marché automobile français en novembre à jours comparables.

ArcelorMittal progressait de 1,35%, après avoir annoncé le rachat, à travers une coentreprise à 50-50 avec Nippon Steel & Sumitomo Metal Corporation, de l'aciérie de ThyssenKrupp à Calvert (TK Steel USA), dans l'Alabama, pour un montant de 1,5 milliard de dollars.

EADS (+1,6%) et L'Oréal (+1,7%) caracolaient en tête du CAC40. L'Oréal a décidé de procéder, d'ici à la fin du premier trimestre 2014, à des rachats d'actions L'Oréal pour un montant maximum de 500 millions d'euros. Alcatel-Lucent dominait les débats au sein du SBF-120 avec un gain de +4,45% tandis que Soitec dévissait symétriquement de -4,75%.

EuropaCorp lâchait 7%, après avoir annoncé un résultat net de 900.000 euros au premier semestre 2013/2014, contre 12 millions d'euros pour le premier semestre de l'exercice précédent. A noter que l'or rechute de -1,8% en cette entame de mois de décembre et atteint son pire niveau depuis fin juin... le métal précieux subissant la concurrence de la remontée des taux longs aux Etats Unis (2,8% ce soir).

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance