BFM Patrimoine

CAC40: stable mais repli hebdo de -1,8%, WStreet lâche rien

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - La tradition de la hausse du vendredi -ou du 'vendredi vert'- va être respectée puisque le CAC40 reste quasi stable à 3.773Pts dans un contexte européen légèrement positif (+0,05%). Wall Street semble triompher de toutes l

(CercleFinance.com) - La tradition de la hausse du vendredi -ou du 'vendredi vert'- va être respectée puisque le CAC40 reste quasi stable à 3.773Pts dans un contexte européen légèrement positif (+0,05%).

Wall Street semble triompher de toutes les incertitudes, de toutes les mauvaises nouvelles, de tous les sombres présages: les investisseurs US font de nouveau le pari que le week-end va résoudre tous les problèmes.

Les indices US récupèrent presque tout le terrain perdu la veille avec un Dow Jones qui reprend +0,5% et retrace les 14.500Pts et un 'S&P' (+0,46%) qui revient à 0,5% de son record absolu à 1.554Pts.

Quelle est la 'bonne nouvelle' du jour ? Il semble tout simplement que ce soit l'absence de 'mauvaise nouvelle' (aucune 'stat' au tableau cet après-midi aux Etats Unis) et de bons résultats financiers pour le groupe Nike (le profit warning de Fedex ou d'Oracle sont déjà oubliés en moins de 24H).

La résilience de Wall Street permet aux places européennes de surmonter l'accumulation d'annonces défavorables. Ils ne pourront pas se consoler avec des statistiques américaines, en l'absence de toute parution cet après-midi.

Les gérants considèrent que l'Union européenne, le FMI et la BCE ne se seraient pas lancés dans des plans de sauvetage très onéreux et dans des politiques monétaires non conventionnelles depuis deux ans pour, au final, caler sur six ou sept milliards d'euros autour d'un pays qui pèse 0,2% du PIB européen.
En d'autres termes le marché s'applique la méthode Coué 'ça va bien se passer, ça va bien se passer, tout va bien se passer'.

Et les investisseurs se hâtent d'oublier l'indice Ifo du climat des affaires qui a reculé à 106,7 en mars contre 107,4 en février, alors que le consensus donnait une légère hausse à 107,7.

Par ailleurs, en France, l'indicateur du climat des affaires, calculé par l'Insee, perd un point à 86 points en mars. L'institut a en outre déclaré s'attendre à une activité atone ce semestre et à un taux de chômage de 11% en juin prochain.

Sur le front des valeurs, le CAC40 est dopé par les +2,7% d'Essilor et les +2,4% de GDF-Suez et Pernod-Ricard, les +1,8% d'EADS.

Hors CAC, Bolloré prend 4,8% à 312 euros, après avoir dégagé un résultat net part du groupe de 669 millions d'euros au titre de l'année 2012, doublé par rapport à l'exercice précédent.

Nicox perd 7,8% à 3,07 euros, malgré la réduction de ses pertes en 2012, la hausse de son chiffre d'affaires ayant plus que compensé la montée de ses charges.

Alcatel-Lucent cède 2% à moins de 1,1 euro, les analystes de Crédit Suisse réitérant leur opinion 'neutre' sur la valeur après une rencontre avec le directeur financier aux Etats-Unis.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance