BFM Patrimoine

CAC40: se rapproche des 5000Pts après le déficit commercial.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - A près d'une heure de la clôture, le CAC 40, qui s'est définitivement retourné à la baisse vers 14h30, cède environ 1,3% à 5.017 points. Après être repassé au-dessus du seuil des 5.100 points, il pourrait donc boucler

(CercleFinance.com) - A près d'une heure de la clôture, le CAC 40, qui s'est définitivement retourné à la baisse vers 14h30, cède environ 1,3% à 5.017 points. Après être repassé au-dessus du seuil des 5.100 points, il pourrait donc boucler la séance sous la résistance des 5.000 points...

'Le bilan intermédiaire des annonces de résultats des sociétés américaines montre que plus des deux tiers d'entre elles ont publié des profits supérieurs aux attentes', soulignait ce matin un gérant de Barclays Bourse, notant toutefois que si la 'microéconomie' rassure, la 'macro', elle, inquiète.

De fait, si les prix à la production industrielle ont augmenté de 0,2% dans la zone euro en séquentiel en mars 2015, portés par la hausse de 0,5% dans le secteur de l'énergie, le déficit commercial américain s'est considérablement creusé en mars.

Il est en effet ressorti à près de 51,4 milliards de dollars, après 35,9 milliards le mois précédent (chiffre révisé de 35,4 milliards) et 42,7 milliards en janvier, d'où des inquiétudes quant à la santé de la première économie mondiale, dont le chiffre de la croissance au premier trimestre avait déjà déçu dans un passé récent.

Il s'agit d'un niveau sans précédent depuis octobre 2008 pour cet indicateur et la nouvelle a entraîné un basculement à la baisse des marchés actions occidentaux. Wall Street a par ailleurs ouvert à la baisse, manifestation d'une corrélation devenue rare entre la Bourse de New York et ses homologues européennes.

L'indice ISM non manufacturier est en revanche ressorti à 57,8 points le mois dernier, soit une progression de 1,3 point en séquentiel, alors que les économistes s'attendaient a contrario à un léger recul autour de 56,3 points. Insuffisant néanmoins pour espérer un retournement à la hausse.

Du côté des valeurs, Aéroports de Paris (+0,8%), un temps en tête du SBF 120, a fait état ce matin d'un chiffre d'affaires consolidé en hausse de 4% en glissement annuel à 662 millions d'euros au premier trimestre 2015. Alors que l'évolution du trafic est conforme aux prévisions, le groupe est par ailleurs intéressé par une prise de participation dans les aéroports de Lyon et Nice à l'occasion de l'ouverture du capital des deux opérateurs prévue cette année dans le cadre du projet de loi Macron.

Orpea grimpe également de 0,8% dans le sillage de l'annonce d'un bond de 25,7% de ses revenus du premier trimestre en glissement annuel à 538 millions d'euros, dont 391,1 millions en France. L'activité a en outre grimpé de 115,4% à 146,9 millions d'euros à l'international, soutenue par les acquisitions de Senevita en Suisse et de Silver Care outre-Rhin.

Enfin, la cotation de Carmat reste suspendue après l'annonce du décès du deuxième patient qui s'était vu implanter un coeur artificial de la société à Nantes le 5 août dernier.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance