BFM Patrimoine

CAC40: se maintient au-dessus des 3400Pts, Dow Jones stable.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Malgré une brève incursion en terrain positif en milieu de séance, la Bourse de Paris ne parvient pas à sortir de sa prudence, la proximité d'une réunion de l'Eurogroupe incitant à éviter les prises de risques. Un peu av

(CercleFinance.com) - Malgré une brève incursion en terrain positif en milieu de séance, la Bourse de Paris ne parvient pas à sortir de sa prudence, la proximité d'une réunion de l'Eurogroupe incitant à éviter les prises de risques.

Un peu avant 16h30, le CAC40 perd 0,3% à 3413 points, dans un volume maigre de moins d'un milliard d'euros, tandis que le FTSE et le DAX avancent tous deux de 0,2%, et que le Dow Jones grappille 0,1% à Wall Street.

'La journée devrait être marquée par de faibles volumes alors qu'aucune statistique économique importante n'est attendue', prévenait Saxo Banque. Les célébrations du Veteran's Day aux Etats-Unis expliquent aussi le peu d'activité des marchés.

Surtout, les opérateurs sont dans l'expectative alors que doit se tenir ce soir une réunion de l'Eurogroupe, à l'occasion duquel les experts de la troïka UE-BCE-FMI remettront leur rapport final sur la Grèce.

A ce sujet, Natixis juge improbable le déboursement dès ce jour de la tranche de 31,5 milliards d'euros d'aide, et il estime que l'idée de reporter de deux ans ses objectifs de déficit public du pays devrait être 'fortement débattue, mais globalement acceptée'.

La question du 'fiscal cliff' incite aussi les investisseurs à faire preuve de prudence. 'Aux Etats-Unis, les négociations entre Républicains et Démocrates pourraient être plus difficiles que prévu', prévient Barclays Bourse.

Par ailleurs, le PIB du Japon a baissé de 0,9% au troisième trimestre 2012. Chez IG, on estime que ce repli 'traduit bien le ralentissement économique global, qui affecte surtout le commerce international, dont dépend beaucoup l'économie nippone'.

Du côté des valeurs, Publicis engrange 2,6% à 42,2 euros, le groupe de communication ayant fait part d'un redressement 'spectaculaire' de son activité en octobre après la chute 'aussi brutale qu'inattendue' du mois de septembre.

Sur le SBF120, Bolloré s'adjuge 4,3% à 262 euros : le groupe d'investissement poursuit la simplification de ses structures, via la fusion par voie d'absorption de la société Financière du Loch annoncée vendredi soir.

TF1 progresse de 3,4% à près de 6,8 euros, à la veille du point d'activité (après Bourse) du groupe de médias. Dans cette optique, Gilbert Dupont réaffirme son opinion 'acheter' et son objectif de cours de 9,6 euros sur le titre qui fait partie de ses valeurs favorites.

Faurecia s'adjuge 3,1% à 11,8 euros, entouré à la suite de la présentation de sa stratégie et de ses objectifs de croissance et de rentabilité pour la période 2012-2016, lors d'une réunion investisseurs à Londres.

Aéroports de Paris prend 1,8% à 60,7 euros, son conseil d'administration ayant coopté Augustin de Romanet en qualité d'administrateur et décidé de proposer sa nomination comme PDG.

Parmi les valeurs plus modestes, Prodware grimpe de 5,4% à huit euros, salué pour l'annonce d'un chiffre d'affaires à neuf mois en hausse de 15,9% à périmètre constant, en accélération par rapport aux trimestres précédents.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance