BFM Patrimoine

CAC40: s'accroche aux 4.000 dans sillage W-Street après ISM.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Vers 16H15, le CAC40 ne s'effrite que de 0,15% à 4.000 (contre -1% à 3.962Pts vers 10H55 après 30Pts perdus en 3 minutes), tandis que le FTSE et le DAX se replient respectivement de 0,1% et 0,3%. La hausse de 0,3% de l'indic

(CercleFinance.com) - Vers 16H15, le CAC40 ne s'effrite que de 0,15% à 4.000 (contre -1% à 3.962Pts vers 10H55 après 30Pts perdus en 3 minutes), tandis que le FTSE et le DAX se replient respectivement de 0,1% et 0,3%.

La hausse de 0,3% de l'indice ISM manufacturier vers 55,7 (au lieu d'un repli anticipé vers 54,5) ne provoque pas de réactions à Wall Street.

En revanche, le rendement des T-Bonds s'envole vers 2,89% contre 2,79% vendredi, sans conséquence pour l'instant sur les indices US qui grimpent de +1% ('S&P') et +1,05% (Nasdaq).

'Les récents indicateurs américains laissent entrevoir un regain de la reprise économique aux Etats-Unis et la Réserve fédérale pourrait réduire dès la fin du mois ses injections de liquidités', précisent-ils.

'Alors que les investisseurs sont à la recherche d'indications sur l'état de la conjoncture américaine pour préciser leurs anticipations de calendrier de la modification de la politique monétaire de la Fed, les résultats de l'enquête ISM dans le secteur manufacturier sont importants', indique Aurel BGC.

Les dépenses de construction pour juillet, attendues en augmentation de 0,3% sont ressorties à +0,6%, là encore, au-delà des anticipations.

Ce matin, c'est Tokyo qui 'faisait l'évènement' avec une envolée de +3% dans le sillage du Yen qui enfonçait le plancher des 131/E et des 100$, ce qui augure d'une poursuite de son affaiblissement.
Ce n'est pas une bonne nouvelle pour son principal concurrent, l'Allemagne, mais l'OCDE prévoit 2% de croissance outre-Rhin en 2014.
L'institut revoit à la baisse le PIB américain à +1,7% contre +1,9% en mai et inverse complètement son anticipation pour la France de -0,3% à +0,3%.

A Paris, l'avis de l'OCDE ne semble pas inspirer les opérateurs, en revanche, les valeurs technologiques et télécoms profitent de la riche actualité. Dans les télécoms, Vodafone a conclu un accord avec Verizon pour lui céder sa participation de 45% dans le capital de leur coentreprise Verizon Wireless pour un montant total de 130 milliards de dollars (ce qui entérine une valorisation de l'abonné 7 fois supérieure à celle des clients Orange ou SFR). Orange prend 3% à 7,98E, Vivendi +1,8%.

Sur le compartiment technologique, Microsoft a annoncé qu'il allait racheter pour 5,2MdsE la plus grande partie de la division d'appareils et services de Nokia, mais aussi utiliser les licences du groupe et sa cartographie dans le cadre d'un accord estimé à plus de 5,4 milliards d'euros.

Alcatel-Lucent -qui représente un portefeuille de brevets sous-valorisés- bondit de plus de 10% à 2,2 euros et STMicroelectronics s'adjuge 2,3% à 6,4 euros.

Technip progresse de 1,4%, avec la signature d'un contrat de quatre ans avec Petrobras pour des services sur des plates-formes offshore situées au Brésil.

Michelin avance de 1,3%, après avoir indiqué lors de son point mensuel sur les marchés que tous ses segments étaient en hausse sur un an en juillet.

Séché Environnement perd 2,9% à 27,2 euros, au lendemain de la publication de résultats semestriels jugés ternes.

Aviation Latécoère prend 3%, après avoir été choisi par Embraer pour le développement et la production des portes des nouveaux avions E-Jet E2.Le contrat est valorisé à environ un milliard de dollars sur toute la durée du programme.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance