BFM Patrimoine

CAC40: revient au contact des 4.320, lourdeur à Francfort.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Après une chute de -1,8% vendredi, la Bourse de Paris avait débuté sur un rebond prometteur de +0,6%, très rapidement ramené à +0,3%, puis +0,1%. Avec la reprise des cotations à Wall Street, le rouge était de retour sur

(CercleFinance.com) - Après une chute de -1,8% vendredi, la Bourse de Paris avait débuté sur un rebond prometteur de +0,6%, très rapidement ramené à +0,3%, puis +0,1%.
Avec la reprise des cotations à Wall Street, le rouge était de retour sur le CAC40 (-0,25%), lequel a résisté bien plus longtemps que le DAX, repassé en territoire négatif dès le 1er quart de cotations.

Le DAX perd à présent -1,1%, Milan -0,9% et l'Euro-Stoxx600 -0,6%: le CAC40 surperforme aujourd'hui mais il donne des signes de faiblesse en repassant à plusieurs reprises sous 4.320Pts depuis 16H.
Les indices US ont accéléré leur consolidation initiale à partir de 16H et affichent entre -0,35% (Dow Jones) et -0,7% (Nasdaq).
Le 'S&P' cède -0,5% à 1.969Pts et se rapproche d'un petit support à 1.965Pts.

Ce n'est pas de très bon augure à l'entame d'une semaine particulièrement dense aussi bien sur le front macroéconomique qu'en matière de publication de résultats.
'Le risque géopolitique est encore dans tous les esprits et les chiffres économiques, tout comme les résultats d'entreprises en France, sont encore insuffisants pour pouvoir escompter renouer avec une tendance à la hausse plus solide', avait averti Christopher Dembik, analyste chez Saxo Banque.

'Chaque publication macroéconomique, annonce de résultats d'entreprise ou nouvelle géopolitique est de nature à provoquer des réactions correctives', avait de son côté souligné ce matin une responsable de CMC Markets France.

Au chapitre macroéconomique, le PMI Markit pour le secteur des services aux Etats-Unis est ressorti stable ce mois-ci à 61 (estimation flash), contre un consensus de 62,3.

Les promesses de ventes de logements en juin aux Etats-Unis ont elles aussi déçu, reculant de 1,1% contre -0,5% attendu et après un bond de 6,1% le mois précédent.

S'agissant des valeurs, en attendant la publication après Bourse du chiffre d'affaires trimestriel d'Eiffage et les comptes semestriels de Teleperformance, Total, un temps en tête, figure désormais sur la troisième marche du podium du CAC 40.

Le géant pétrolier, dont le titre engrange 0,75% à 51,48 euros, a annoncé tout à l'heure la signature d'un contrat avec Exxaro Resources portant sur la cession de sa participation de 100% dans Total Coal South Africa (TCSA), sa filiale de production de charbon en Afrique du Sud.

Orange est le seul titre à s'offrir un gain de plus de 1% (à 11,76E) et devance Kering (+0,7% à 152,6 euros) retrouve de son côté des couleurs après son décrochage de vendredi, dans le sillage des résultats semestriels décevants de LVMH.

A l'autre bout du palmarès, Publicis (-2,8% à 56 euros) pâtit de la dégradation de Citi, qui préconise désormais de vendre le titre, avec un objectif de cours réduit de 61,5 à 55 euros.
Valéo figure en queue de classement avec une perte de -3% à 91,35E.
Au sein du SBF-120, Montupet continue de subir le contrecoup de son récent 'profit warning' et lâche -6,5% à 56E.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance