BFM Patrimoine

CAC40: retombe au contact des 4.425, W-Street lâche -0,5%.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - (CercleFinance.com) -La Bourse de Paris subit une nouvelle phase de pression à la baisse à une demi-heure de la clôture : le CAC40 rechute de -0,85% sur ses plus bas du jour, sous les 4.425Pts. L'ambiance est la même chez no

(CercleFinance.com) - (CercleFinance.com) -La Bourse de Paris subit une nouvelle phase de pression à la baisse à une demi-heure de la clôture : le CAC40 rechute de -0,85% sur ses plus bas du jour, sous les 4.425Pts.
L'ambiance est la même chez nos voisins avec -0,7% en moyenne sur les places européennes (Francfort recule de -0,7%, Londres de -0,5%, Madrid reste stable).
Le repli s'est enclenché ce matin, suite de la parution d'un indice PMI illustrant un ralentissement de l'activité du secteur privé français, il s'est accéléré à partir de 14H30 avec la publication du déficit commercial US.

Markit annonce en effet un recul de l'indice composite de l'activité globale en France (de 51,8 en mars à 50,6 en avril, un niveau proche de la stagnation).
Les indices US reculent de -0,5% en moyenne dans un contexte de prudence à la veille d'une intervention de la présidente de la Fed devant des parlementaires américains.
Les opérateurs américains ont pris connaissance à 14h30 de la balance commerciale des Etats-Unis pour le mois de mars. Le déficit commercial ressort à 40,4 milliards de dollars, à comparer avec un déficit de 41,9 milliards au mois de février.
Par comparaison, les économistes prévoyaient en moyenne un déficit de 40 milliards en mars. Le chiffre de février a en outre été révisé par rapport à une estimation initiale de 42,3 milliards.

Les exportations américaines ont augmenté de 2% en mars à 193,9 milliards de dollars, tandis que les importations se sont accrues de 1% à 234,3 milliards.

La séance à Paris est aussi dominée par les nombreuses publications de résultats d'entreprises, comme celle de Lafarge qui recule de 2,9%, après l'annonce d'une perte nette part du groupe pour son premier trimestre 2014.

Bryan Garnier réitère son opinion d'achat sur Lafarge et fixe l'objectif de cours à 85 euros. Le bureau d'études souligne que l'EBITDA ressort inférieur aux attentes du consensus et à ses propres estimations. Exane a confirmé également son conseil de 'surpondérer' l'action ainsi que l'objectif de cours de 77 euros.
Le repli de Lafarge est contrebalancé par une hausse de +2,5% d'Alcatel-Lucent qui réagit à des rumeurs d'une éventuelle offre de la part de Nokia qui regorge de cash après la vente de sa division téléphonie mobile.

Hors CAC40, Areva chute de -4,7%, Rubis de -4,4%, Plastic Omnium et Peugeot de -3%.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance