BFM Patrimoine

CAC40: retente le test des 4400 avec l'appui Chine & WStreet

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris efface intégralement ses pertes de la veille: les troubles en Ukraine sont oubliés, les tensions Est-Ouest occultées et les acheteurs reprennent la main, soutenus dès ce matin par l'envolée de +3% vers 14

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris efface intégralement ses pertes de la veille: les troubles en Ukraine sont oubliés, les tensions Est-Ouest occultées et les acheteurs reprennent la main, soutenus dès ce matin par l'envolée de +3% vers 14.420 pour cause de... croissance probablement revue à la baisse -et donc d'accélération anticipée du 'QE' de la banque du Japon dès cet été.

L'indice CAC40 reprend 1,1% à 4.392 points, tandis qu'ailleurs en Europe, Londres s'adjuge 0,6%, Francfort +1,15%, Milan +1,5% (soit +1,12% pour l'E-Stoxx50).
Une heure après l'ouverture, Wall Street confirme le rebond amorcé mardi soir à la mi-séance avec des indices US en hausse moyenne de +0,55%.

Les économistes se disent plutôt rassurés par le niveau de l'activité en Chine au premier: la croissance sur 12 mois revient de 7,7% à 7,4%, soit une diminution légèrement moins marquée qu'attendu (7,3%).

'Ce ne sont pas des chiffres très enthousiasmants', lâche un vendeur. 'On se situe vraiment dans une logique qui consiste à transformer les mauvaises nouvelles en bonnes nouvelles', ajoute le professionnel.

Aux Etats Unis, la production industrielle (activité minière incluse) ressort à +0,7% en mars après un mois de février bien meilleur que prévu (+1,2% contre +0,6% estimé initialement).

Le taux d'utilisation des capacités industrielles remonte également à 79,2 contre 78,8, ce qui est bon signe.

Petite déception en revanche du côté des mises en chantier de logements neufs en mars avec une hausse de +2,8% contre +3,3% attendu au minimum après les intempéries de février.

Les permis de construire se situent également en-deçà des attentes à -2,4% au lieu d'une progression symétrique espérée.

En Europe, les taux continuent de se détendre après la confirmation d'un inflation 'faible' de +0,5% au 1er trimestre.

Parmi les valeurs les plus en vue, Veolia Environnement grimpe de 3,25% (à égalité avec Renault) après qu'une note de recherche d'Exane ait remis au goût l'éventualité d'une fusion avec son grand concurrent, Suez Environnement, dont le titre s'envole de +5%.
Très belle journée également pour le secteur automobile avec un rir groupé autour de +4,5% sur Valeo, Faurecia et Peugeot.

Technicolor s'adjuge 7% et figure en tête du SBF120, soutenu par des propos de Kepler Cheuvreux qui a renouvelé sa recommandation d'achat et son objectif de cours de huit euros, estimant que l'action représentait une 'unique' opportunité d'achat.
A l'opposé, Soitec dévisse de -13,5% (-25% en 48H) suite à la perte d'un contrat de fourniture d'une grande centrale solaire aux Etats Unis.

Mercialys avance de 2,6%, après avoir réalisé 'un nouveau trimestre de forte croissance organique des loyers' sur les trois premiers mois de l'année, avec une hausse de 2,9% dont 2,4 points de croissance des loyers.

Edenred lâche 1,1% après avoir annoncé hier soir un volume d'émission de 4.062 millions d'euros au premier trimestre, en hausse de 13,7% en données comparables.

Rémy Cointreau abandonne 3,1%, dans le sillage d'un abaissement de recommandation des analystes de Société Générale sur le titre du groupe de spiritueux.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance