BFM Patrimoine

CAC40: reste bien orienté après les chiffres américains.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Peu avant 15h00, le principal indice parisien s'adjuge 0,3% à 4459 points, sur fond de bons chiffres de l'emploi aux Etats-Unis. 288.000 postes ont été créés dans la première économie mondiale le mois dernier et le taux

(CercleFinance.com) - Peu avant 15h00, le principal indice parisien s'adjuge 0,3% à 4459 points, sur fond de bons chiffres de l'emploi aux Etats-Unis.

288.000 postes ont été créés dans la première économie mondiale le mois dernier et le taux de chômage a reculé de 0,2 point à 6,1%, a annoncé le Département du Travail. Comme hier avec l'enquête ADP sur l'emploi privé, le consensus était largement moins optimiste, tablant sur 215.000 postes et sur une stabilité du taux de chômage à 6,3%.

Par ailleurs, après sa précédente réunion riche en dispositions pour relancer la croissance et l'inflation, la BCE a opté ce mois-ci pour le statu quo et laissé ses taux inchangés. Son principal taux directeur demeure ainsi à 0,15% (contre 0,25% jusqu'en juin), son plus bas historique, tandis que son taux de dépôt reste en territoire négatif à -0,1% et que son taux de prêt marginal a été maintenu à 0,4%. Les investisseurs s'attendaient à cette pause qui ne les a guère fait réagir.

'A l'instar de la Fed, la BCE est sur pilote automatique au moins jusqu'à l'été voire jusqu'à la fin de l'année, le temps que son package de mesures du 5 juin dernier soit mis en oeuvre', avait en effet commenté ce matin Christopher Dembik, analyste chez Saxo Banque.

En attendant les conclusions de la réunion mensuelle du comité de politique monétaire de la BCE et les chiffres mensuels de l'emploi américain, les opérateurs avaient pris connaissance de l'estimation finale de l'indice PMI Markit composite de l'activité globale.

Celui-ci est ressorti à 52,8 le mois dernier après 53,5 en mai, demeurant au-dessus du seuil de 50 séparant expansion et contraction de l'activité pour le douzième mois de rang. Par pays, la France a toutefois accusé son repli le plus marqué depuis quatre mois.

Enfin, au chapitre des valeurs, Ingenico signe, de loin, la plus forte progression du SBF 120 (+7,7% à 70,5 euros) après avoir annoncé l'ouverture de négociations en vue du rachat de GlobalCollect pour une valeur d'entreprise de 820 millions d'euros.

A l'exception de BNP Paribas, objet de prises de bénéfices, les valeurs bancaires sont également bien orientées à l'image de Société Générale (+1,3%) et de Crédit Agricole (+0,8%).

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance