BFM Patrimoine

CAC40: reste au contact des 3.560, cycliques en net repli.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Les places européennes perdent doucement du terrain à un quart d'heure de la clôture mais l'étroitesse des volumes pourrait permettre d'effacer la moitié des pertes en quelques secondes si la fantaisie en prenait à un gros

(CercleFinance.com) - Les places européennes perdent doucement du terrain à un quart d'heure de la clôture mais l'étroitesse des volumes pourrait permettre d'effacer la moitié des pertes en quelques secondes si la fantaisie en prenait à un gros opérateur soucieux d'éviter que certains indices enfoncent des seuils de soutien court terme... comme les 3.560Pts sur le CAC40 (-0,75% à 3.554Pts).

La prudence des opérateurs se lit dans l'étroitesse du corridor de fluctuation depuis 10H30 ce matin (3.555/3.565Pts): personne n'ose prendre d'initiative, et même pas déclencher des ventes de précaution à l'approche des 3.555Pts.

A Wall Street, les 3 principaux indices évoluent dans des marges étroites: -0,2% sur l 'Dow' et le 'S&P', -0,25% sur le Nasdaq.

La première statistique US de la semaine vient de tomber à 14H30: l'indice manufacturier 'Empire State' de la Fed affiche une rechute surprise vers -10,4 en septembre contre -5,85 en Août alors que le consensus tablait sur un rebond vers -2 ou -3.

Mais les marchés n'ont enregistré aucune variation mesurable lors de la sortie de ce chiffre et le CAC40 est resté littéralement figé, tout comme le FTSE et le DAX qui perdent respectivement 0,4% et -0,2%, Milan se repliant au pire de -0,8%.

Aurel BGC prévient que la semaine s'annonce calme, aussi bien en termes d'événements politiques que de publications d'indicateurs économiques.

Aux Etats-Unis, les principales publications concerneront donc le secteur immobilier. 'Ces statistiques seront importantes', indique le bureau d'études. 'En effet, la Fed espère relancer la croissance américaine par des achats de titres hypothécaires notamment', précise-t-il.

'En Europe, le principal indicateur est le ZEW, mardi, et, jeudi, seront dévoilés les indices préliminaires PMI sur le mois de septembre', souligne également Aurel BGC.

'Après la surenchère de la Fed suite à l'annonce d'injections de nouvelles liquidités, les marchés devraient connaître une accalmie au cours des prochains jours', selon NFinance.

'Actuellement, ils évoluent sur leurs plus hauts niveaux annuels', précisent les spécialistes, ajoutant que 'malgré les annonces euphorisantes des banques centrales, le ralentissement économique mondial demeure une réalité et maintient le flou sur les perspectives à moyen terme'.

'Ce n'est pourtant pas la première fois que l'on spécule sur la divergence entre la réalité économique et l'addiction aux effets d'annonce des banques centrales', soulignent-t-ils par ailleurs.

D'autre part, la cacophonie en Europe inquiète. 'Les avancées politiques sur le projet d'union bancaire devraient être difficiles car de nombreuses réticences sont apparues ce weekend', indique Saxo Banque. Ainsi, 'le couple franco-allemand a affiché un sérieux désaccord sur le calendrier et les conditions d'aide à accorder à l'Espagne'.
Les divergences sur le niveau de supervision sont également assez fortes entre le Nord et le Sud... et y compris même entre parlementaires allemands.

'Alors que la résolution de la crise devra passer par une plus grande union politique de la part des pays européens, les divergences franco-allemandes risquent de retarder ce processus', regrette le professionnel.

Les valeurs financières continuent de profiter des annonces de la Fed: sur le CAC 40, BNP Paribas prend 1%, Crédit Agricole +1,15% et Société Générale +1,4%.

Les cycliques sont souvent 'sous pression': même si Peugeot prend +1,5% à 7,12E, Vallourec +1,9%... Technip chute symétriquement de -2,2%, Schneider et Michelin lâchent -2,2, France Télécom et ST-Micro -2,7%, Arcelor Mittal décroche de -4%.

Au sein du SBF 120, PagesJaunes s'adjuge 7,2% à 1,5 euro, soutenu par l'accord des créanciers obligataires en vue de modifier la documentation relative aux obligations senior à échéance 2018 émises par le groupe de services de renseignement.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance