BFM Patrimoine

CAC40: repli sans intensité, valeurs spéculatives ramassées.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Le CAC40 préserve sans trembler (ni forcer le destin) le palier 3.700Pts. Aucune accélération des dégagements ne s'est enclenchée comme en témoigne un volume de seulement 2,15MdsE alors que cette séance était présentée

(CercleFinance.com) - Le CAC40 préserve sans trembler (ni forcer le destin) le palier 3.700Pts.
Aucune accélération des dégagements ne s'est enclenchée comme en témoigne un volume de seulement 2,15MdsE alors que cette séance était présentée comme celle du retour de nombreux gérants après une semaine de congé.

Paris termine donc en léger repli (-0,7% à 3.704,6Pts) dans un contexte de consolidation très modéré en Europe avec -0,5% sur l'Euro-Stoxx50 (et -0,4% à Londres).

Wall Street voit ses pertes se creuser légèrement à mi-séance avec le Nasdaq qui cède -0,4% et le 'S&P' qui perd une dizaine de points à 1.458Pts (-0,6%) après avoir enregistré vendredi sa meilleure clôture depuis le 31/12/2007.

L'indice VIX demeure malgré tout ancré sous les 14,2, soit à un niveau extraordinairement faible historiquement et qui traduit implicitement un indice de confiance des marchés au zénith de ce qui a pu être observé ce 15 dernières années (70 à 80% d'optimistes selon les diverses catégories d'investisseurs à court ou moyen terme).

Peu d'indicateurs économiques seront publiés cette semaine aux Etats-Unis, et aucun ce lundi: la parité Euro-Dollar remonte autour de 1,3100 (la rémunération du Dollar rechute vers 1,90%) et le pétrole reste stable vers 93$.
Mais au-delà des chiffres, l'évènement le plus attendu reste la publication demain soir des résultats d'Alcoa qui ouvrira le bal des trimestriels du 'T4' 2012.

Aurel BGC estime de son côté que 'Les investisseurs devraient concentrer leur attention sur trois thèmes'.
Tout d'abord, ils devraient s'attacher à la politique monétaire. 'Plusieurs membres du FOMC devraient se prononcer sur la phrase des dernières minutes sur la nécessité ou non de conserver le 'QE' jusqu'à la fin 2013', précise le bureau d'études. Ensuite, la saison des résultats débute cette semaine avec, mardi soir, la publication d'Alcoa mais aussi de Monsanto, de Constellation Brands (mercredi) et de Wells Fargo (vendredi).

Pour le secteur technologique, la semaine sera marquée par le CES de Las Vegas. 'Les marchés actions devraient donc plus réagir à des éléments 'micros' cette semaine qu'aux indicateurs macroéconomiques', souligne toujours Aurel BGC.

En Europe, l'actualité économique est dominée par la réunion de la BCE, jeudi. La banque centrale devrait laisser ses taux directeurs inchangés. 'Mais les anticipations sont fortes sur une détente des taux directeurs au premier trimestre 2013', indiquent les analystes, prédisant que Mario Draghi pourrait doucher ces espoirs.

En termes d'indicateurs économiques, la semaine est essentiellement marquée par la publication des enquêtes de la Commission Européenne mardi.

Du côté des valeurs, Crédit Agricole (+3,5% à 6,58E), Société Générale (+2,7% à 30,13 euros) et BNP Paribas (+2%E) affichent les plus fortes hausses de l'indice parisien.

'Le conseil des gouverneurs du comité de Bâle a décidé d'assouplir certaines règles de liquidités (mobilisables en cas de crise soudaine) de sa réforme Bâle III', expliquent ce matin les gérants de Barclays Bourse.

Les nouvelles dispositions prévoient notamment un report de quatre ans de l'entrée en vigueur des règles du ratio de liquidité à un mois pour soutenir le crédit bancaire.

IG considère qu'une incertitude majeure est levée pour les banques et le financement bancaire de l'économie.

Sinon, les rachats sur les valeurs massacrées se poursuit avec +5,6% sur Peugeot et +6% sur sa filiale Faurecia (la rumeur voudrait que l'équipementier quitte le giron de PSA), puis 7,1% de mieux sur Alcatel-Lucent à 1,295E (qui n'est plus loin d'un doublement de valeur en 3 mois).
Au sein du SRD, nouvelle envolée de Bull (7,5%) puis surtout de Soitec (+15,6% à 3,26E): pas une valeur 'à fort béta' ne manquait à l'appel des plus fortes hausses du jour.

Les replis furent cependant les plus nombreux: Vinci perdait 1% après avoir révisé à la hausse son objectif de résultat net pour 2012 au vu des effets moins pénalisants de la Loi de Finances pour 2013.

Le secteur de l'énergie restait sous pression à Paris: EDF lâchait 2,6%, à la suite d'une dégradation à 'vendre' des analystes de Deutsche Bank, Total -1,7%, Technip -2,1%.
Les autres baisses affectaient Vivendi qui lâche -2,25% et Unibail-Rodamco -2,4% à 181E.

Iliad finissait stable (+0,3%) alors que Free a décidé de rendre optionnelle l'activation du filtre anti-publicité de ses box. 'Le duel avec Google se poursuit', note un analyste.

Air France-KLM progresse de 2,8% à 7,8 euros, tandis que la compagnie a présenté une nouvelle offre pour les courts et moyens-courriers.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance