BFM Patrimoine

CAC40: rebondit sans conviction après variations singulières

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - (CercleFinance.com) -Paris clôture sur un gain de +0,55% qui ne permet pas d'effacer les pertes de la veille: cela semblait presque gagné vers 17H15 avec un CAC40 qui affichait +0,65% à 3.875. Mais +0,55% c'est bon à prendre

(CercleFinance.com) - (CercleFinance.com) -Paris clôture sur un gain de +0,55% qui ne permet pas d'effacer les pertes de la veille: cela semblait presque gagné vers 17H15 avec un CAC40 qui affichait +0,65% à 3.875.

Mais +0,55% c'est bon à prendre si l'on se souvient que le CAC se repliait jusque sur 3.823Pts en fin de matinée (et l'Euro-Stoxx50 a repris +0,6%).

Le spectaculaire redressement du CAC40 entre midi et 13H (il est repassé sans explication de 3.830 à 3.878Pts puis 3.883 vers 14H45) est probablement lié à des 'spéculations' (voir à des 'fuites') relatives au discours que devait prononcer Ben Bernanke à partir de 16H devant la commission des finances du Congrès.

Le texte était communiqué à la presse une heure avant sa présentation officielle (mais pas 1H15 ni 1H30 avant): il reprend les éléments et arguments de sa précédente intervention de mercredi dernier.

La FED n'a pas de schéma préétabli concernant une réduction du 'QE3' et soutiendra à plein régime (85Mds$ par mois) l'économie américaine tant que le marché du travail et l'inflation continueront d'évoluer en-deçà des objectifs évoqués lors des précédentes interventions.

Les taux longs américains enregistrent leur 1ère décrue significative en 'intraday' depuis le 25 juin dernier: le rendement du '10 ans' reflue -enfin- en dessous des 2,50% (-0,06% à 2,4900% contre 2,56% vers 14H15).

Cette soudaine détente s'est enclenchée sitôt publié le chiffre des mises en chantier de logement aux Etats-Unis : elles ont chuté de façon totalement inattendu de -9,9% au mois de juin (pire chiffre depuis 4 ans)selon le Département du Commerce, pour s'établir à 836.000 en rythme annualisé.

Les permis de construire reculent également de -7,5% le mois dernier, à 911.000 dossiers, prenant totalement à contrepied le consensus qui tablait sur un chiffre dépassant le seuil symbolique du million.

Pour se rassurer un peu, les dépenses de construction ont progressé de +0,5% en mai pour atteindre leur zénith depuis 4 ans grâce à une spectaculaire accélération de +1,8% des investissements dans le secteur public (ce qui compensé un fléchissement de -1,2% de la construction privée non résidentielle).

Wall Street donne quelques petits signes d'hésitation à mi-séance et le Dow Jones repasse même légèrement dans le rouge (-0,02%), tandis que le Nasdaq et le 'S&P' grappillent +0,2%.

Sur le marché des changes, le Dollar a reculé jusque vers 1,3175E avant de se redresser vers 1,3095E (au plus haut du jour).

Sur le plan des valeurs, Fnac bondissait de 5,4% à 17,87E alors que Société Générale a initié mercredi la couverture du titre avec une recommandation d'achat et un objectif de cours de 24 euros, saluant une stratégie 'offensive' sur des marchés jugés 'difficiles'.

Solvay dominait le CAC40 avec +3,35%, loin devant Schneider (+2,65%) et Capgemini (+1,75%) qui bénéficie de la signature d'un contrat de services d'infrastructures avec Kadaster, service chargé aux Pays-Bas du cadastre, de l'enregistrement des actes de ventes et de la cartographie aux Pays-Bas.
Son montant est de l'ordre de 100 millions d'euros sur six ans, sachant qu'il pourra être prolongé de deux ans.

Solocal (+2,5%) bénéficiait d'une 'annonce': sa filiale de cartographie Mappy a présenté à la fin de la semaine passée la nouvelle version de l'application Mappy GPS Free pour iPhone et Android, ainsi qu'un service donnant la possibilité d'entrer dans les points de vente grâce à des visites virtuelles des établissements.

Côté replis, L'Oréal ne cédait plus que 0,6% au final (contre -3% ce matin) après avoir fait état d'un ralentissement de sa croissance organique au deuxième trimestre, à +5,2% contre +5,5% au premier trimestre.

Technip se retrouvait lanterne rouge du CAC40 avec -2,6% et CGG Veritas perdait 1,75% au sein du SBF-120.
Faurecia finissait stable: tout en restant 'neutre' sur le titre, HSBC rehausse son objectif de cours de 16 à 22 euros, en réponse au rally du titre depuis le début de l'année. Pour le premier semestre, le broker table sur 'un résultat opérationnel ajusté de 264 millions d'euros, une trésorerie nette négative de peu seulement, et une dette nette en baisse sur un an'.
Air-France/KLM fermait la marche avec une chute de -3,8% à 6,31E en compagnie de Virbac (-3,95% à 150.55E).

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance