BFM Patrimoine

CAC40: rebond de belle ampleur mais à confirmer avec volumes

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - La bonne humeur des marchés s'est transformée en euphorie en cette fin de séance (une euphorie relative avec +1,32% à Paris mais éclatante avec +2,5% à Milan et +1,65% à Madrid): la crise diplomatique russo-occidentale n'

(CercleFinance.com) - La bonne humeur des marchés s'est transformée en euphorie en cette fin de séance (une euphorie relative avec +1,32% à Paris mais éclatante avec +2,5% à Milan et +1,65% à Madrid): la crise diplomatique russo-occidentale n'en était pas vraiment une !

Le rattachement de la Crimée à la Russie était jugée inéluctable -c'est donc un 'non-évènement'- et les 'sanctions' (gel des avoirs en occident de certaines personnalités russes et ukrainiennes) ne sont même plus perçues comme un risque de dégradation des relations avec le Kremlin.

Les soucis concernant la Chine (croissance, 'shadow banking') semblent également s'être envolés en l'espace d'un weekend et les cambistes reprennent leurs achats d'Euro (qui grimpe vers 1,3940$), ce qui est un signe d'appétit pour le risque.

Le CAC40 qui tutoie les 4.270Pts a donc repris 2% sur ses récents 'plus bas' (4.184 vendredi matin): après 5% perdus en 6 séances, il s'agit peut-être simplement d'un rebond technique plutôt que d'un signe de véritable optimisme comme en témoignent des volumes voisins de 2,85MdsE contre 4MdsE vendredi).
La hausse de Wall Street (+1,1% sur le 'Dow', +0,65% pour le 'S&P' à mi-séance) s'expliquerait par une interprétation positive des 'chiffres du jour'.

La croissance de l'activité manufacturière dans la région de New York a accéléré un peu moins qu'attendu en mars, a annoncé la Réserve fédérale de New York.

L'indice dit 'Empire State' a augmenté légèrement pour s'établir à +5,6 ce mois-ci, contre +4,5 en février, alors que les économistes envisageaient en moyenne un indice en hausse légèrement plus forte, autour de +6 points.

La production industrielle des Etats-Unis a progressé pour sa part de 0,6% en février par rapport au mois précédent, a annoncé la Réserve fédérale, malgré l'intensité du froid polaire qui a balayé le pays en début d'année.
L'indice de confiance NAHB des constructeurs de logements individuels a en revanche déçu avec une hausse de +1Pts à 47 au lieu de 50 espérés après le plongeon de -10 de février.

Très surveillé par la BCE, le taux d'inflation annuel de la zone euro a été de 0,7% en février 2014, un chiffre révisé en baisse par rapport à l'estimation rapide qui était de 0,8%. Il s'inscrit donc en retrait par rapport au taux de 0,8% observé en janvier.

Barclays Bourse rappelle que le référendum en Crimée s'est soldé par une victoire massive du oui à 95,5% pour un rattachement de la république autonome ukrainienne de Crimée à la Russie.

Les gérants indiquent que les ministres européens des affaires étrangères se réunissent pour décider des sanctions envers certains responsables russes. Le président américain Barack Obama évoque d'éventuelles sanctions supplémentaires contre Moscou.

'La grande question est de savoir comment ces sanctions vont impacter les marchés', souligne Vincent Pellizzari, trader chez RTFX. Il estime que les marchés financiers n'en pâtiront pas outre-mesure.

Aurel BGC considère pour sa part que le discours de Mme Yellen, à l'issue de la réunion du FOMC de mercredi soir, devrait être encore très accommodant. 'La présidente de la Fed devrait insister sur le fait que les taux directeurs de la banque centrale resteront inchangés à horizon visible (au moins jusqu'à la mi-2015)', précise le bureau d'études, pour qui 'les forward guidances devraient être modifiées, passant d'un objectif quantitatif sur le taux de chômage, à une communication plus qualitative sur le redressement du marché du travail'.

Sur le front des valeurs, Bourbon s'envole de plus de 23%, après le dépôt ce matin d'une OPA à 24 euros l'action par sa holding de référence, Jaccar Holdings.

Nicox prend 4%, avec le lancement commercial aujourd'hui en Europe de Xailin, une nouvelle gamme de lubrifiants destinés à soulager les symptômes de sécheresse oculaire.
Au sein du CAC40, les locomotives du CAC40 demeuraient BNP-Paribas et Crédit Agricole avec +2,4% puis Renault et Schneider avec +3% et 3,4%.
Société Générale avançait de 0,75%, après la signature d'un accord de vente avec DBS concernant ses activités de banque privée en Asie, représentant un total de 12,6 milliards de dollars d'actifs sous gestion.

Iliad (-1,37%) et Bouygues (-0,4%), les deux laissés-pour-compte de l'accord signé entre Vivendi et Altice au sujet du rapprochement SFR-Numericable, poursuivent leur repli.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance