BFM Patrimoine

CAC40: la fermeté de WStreet se rit des mauvais trimestriels

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Le CAC40 remonte vers 4.272Pts (+0,27%) alors que Wall Street accélère son redressement -malgré une panoplie de trimestriels décevants- et s'efforce d'effacer ses pertes de la veille. Le Dow Jones affiche désormais +0,55%

(CercleFinance.com) - Le CAC40 remonte vers 4.272Pts (+0,27%) alors que Wall Street accélère son redressement -malgré une panoplie de trimestriels décevants- et s'efforce d'effacer ses pertes de la veille.
Le Dow Jones affiche désormais +0,55% à pratiquement 15.500 (seuil psychologique), le Nasdaq +0,4% (à 3.925Pts) et le S&P500 +0,2% (à 1.750Pts, autre seuil psychologique).

Ceci renforce le sentiment que rien ne fera reculer les indices boursiers, ni des résultats et des chiffres d'affaire médiocres (nettement plus nombreux que les résultats 'moins pires que prévus'), ni des indices PMI pour le moins mitigés en octobre, sauf en Chine (qui présente toujours son meilleur visage en toutes circonstances).
Et le repli du Dollar vers 1,38/E (et même en dessous) ne semble inquiéter personne...

Le CAC40 est resté ancré dans le vert depuis le début de la séance, avec une progression moyenne voisine de +0,25% (c'est encore le cas à 17H15).
Ce qui frappe l'observateur en ce jeudi, c'est l'extrême modération de la volatilité, sauf sur le DAX30 vers midi, lorsqu'une soudaine hausse de +30Pts -sortie de nulle part- a permis de faire coter 9.000 sur les 'futures'.

L'Euro-Stoxx50 affiche une progression de +0,5%, comparable à celle du Dow Jones.
Les chiffres du jour ne semblent pas jouer un grand rôle dans la bonne tenue des indices, les trimestriels publiés depuis 48H encore moins !

Et tous les commentateurs citent en boucle la hausse du PMI chinois , comme si c'était un chiffre ne souffrant d'aucune contestation possible.

Tout le reste est au mieux médiocre: le chômage hebdomadaire a été calculé en repli de -12.000 à 350.000 (c'est conforme aux prévisions).

Sans grande surprise, le PMI manufacturier US d'octobre (estimation préliminaire) recule assez sensiblement à 51,1 contre 52,8 fin septembre (sous l'impact du 'shutdown' qui a gelé de nombreuses commandes Fédérales).

Enfin, le déficit commercial se dégrade légèrement à -38,8 contre -39,7 anticipé: c'est donc 'moins pire que prévu'... mais les exportations ont reculé de -0,1% !

Rien de bon sur le Vieux Continent avec une chute de 52,4 vers 50,9 du flash PMI des services puis de 52,5 vers 51,5 du PMI manufacturier (selon l'enquête préliminaire de Markit).

Celui de l'Allemagne est ressorti conforme aux estimations à 51,5 mais il faut s'attendre à une dégradation cet automne, avant une reprise espérée en 2014.

De nombreux résultats sont encore parus ce jeudi. 'Les révisions de bénéfice demeurent négatives, comme l'indiquent les communications d'hier de STMicrelectonics, Orange, mais aussi Essilor ou Caterpilar aux USA', précise Arnaud Poutier, d'IG.

Selon le professionnel, les derniers messages envoyés par les entreprises sur la marche de leurs affaires, sont souvent négatifs. 'Que ce soit au sujet du volume des ventes et des perspectives de résultat, on est clairement, et toujours, dans une logique baissière sur les anticipations.'

Arnaud Poutier rappelle qu'à ce stade d'une phase de reprise cyclique, on devrait assister à des révisions en hausse'.

Sur le front des valeurs, Gemalto chute de 4,6% après la publication d'un chiffre d'affaires de troisième trimestre en hausse de 10% et à taux de change constants, un niveau inférieur de 6% au consensus.

Essilor recule de 3,3%, alors que le groupe a averti que la croissance organique ne devrait être que de l'ordre de 6% cette année, alors que le groupe tablait auparavant sur une croissance 'proche' de 7%.

Pernod Ricard cède 3,1% après avoir publié des ventes en-dessous des attentes pour son premier trimestre 2013/2014, clos fin septembre.

Cap Gemini et ST-Micro lâchent 2,65% et Air Liquide perd 2,5% à 100,1 euros, alors que le chiffre d'affaires s'inscrit à 11,327 milliards d'euros sur neuf mois, en repli de 0,1% par rapport à 2012 (+2,4% en comparable), Cap Gemini lâche également -2,4%.

Pas mieux pour Dassault Systèmes (-2,3% à 85,1E), tandis que le BNPA du groupe s'inscrit en baisse de 1,1%, à 0,88 euro par action, et le résultat opérationnel en repli de 4,6% à 157 millions d'euros au titre du troisième trimestre.

Tout cela fait beaucoup de replis... et si le CAC40 est dans le vert, c'est que quelques dossiers font contrepoids à la hausse: il s'agit en fait du secteur bancaire avec Sté Générale à +1,75%, Crédit Agricole à +2,5% et BNP-Paribas à +2,1%.

Suez Environnement s'adjuge 2,3% à 13E, après avoir fait état jeudi d'une 'activité en croissance' au 3ème trimestre, avec un chiffre d'affaires en petite hausse organique de 0,2%.

Danone avance de 0,55% à 54,85 euros, suite à l'annonce de l'acquisition de Fan Milk International, acteur majeur des produits laitiers en Afrique de l'Ouest.

Au sein du SRD, Bull grimpe de 6,4% à 3,3 euros, après avoir réalisé un chiffre d'affaires de 264,8 millions d'euros au troisième trimestre 2013, en hausse de 0,7% à taux de change constants, et en baisse de 0,9% à taux de change courants.

Interparfums gagne 4% à 29,85 euros, avec le relèvement des prévisions de ventes annuelles.

Symétriquement, Boursorama recule de 5,5% à 7,3 euros, alors que le groupe enregistrera au titre du troisième trimestre 2013 une dépréciation exceptionnelle des écarts d'acquisition et autres actifs incorporels relatifs à Selftrade (Royaume-Uni) et OnVista (Allemagne).

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance