BFM Patrimoine

CAC40:irrégulier à plus lourd depuis l'ouverture de WStreet

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - La remontée du CAC40 et de l'Euro-Stoxx50 a été spectaculaire au cours des 90 premières minutes de la séance avec des pertes réduites de -1% à -0,4%. Avec les trimestriels de JP-Morgan et Wells Fargo, les acheteurs se son

(CercleFinance.com) - La remontée du CAC40 et de l'Euro-Stoxx50 a été spectaculaire au cours des 90 premières minutes de la séance avec des pertes réduites de -1% à -0,4%. Avec les trimestriels de JP-Morgan et Wells Fargo, les acheteurs se sont davantage enhardis et le recul du CAC40 s'est réduit à -0,1% vers 15H tandis que le FTSE grappillait 0,1%. Mais la tendance s'alourdit de nouveau et Paris cède -0,3%, l'Euro-Stoxx50 -0,4% et Francfort -0,25%. L'ouverture en légère hausse de Wall Street (+0,3% sur le 'S&P' à +0,5% sur le Nasdaq) n'a pas permis de faire évoluer les scores dans le bon sens en Europe, pas plus que la publication des ventes au détail aux US.

Elles ont progressé de +0,2% en décembre, ce qui peut sembler anodin (c'est la période des fêtes), mais hors secteur automobile, elles auraient bondi de 0,7% alors que les économistes n'anticipaient qu'une progression de 0,4%. Sur les 12 derniers mois écoulés, les ventes de détail ont progressé de 4,1% en données brutes, et de 3,7% hors secteur automobile. Ce chiffre n'a provoqué qu'une légère dégradation des T-Bonds US à 2,85% contre 2,82%, un écart qualifié de purement 'technique'.

L'optimisme qui s'est manifesté dès les 1ers échanges -malgré la chute de -3% de Tokyo- serait à relier aux espoirs placés dans la conférence de presse de François Hollande: selon les stratèges de Société Générale, l'événement médiatique pourrait annoncer un changement radical de la politique économique de la France (un peu comme le tournant de la rigueur de 1983 ?).

L'autre 'info' qui réjouit les marchés, c'est le communiqué de JPMorgan Chase qui a terminé son exercice 2013 sur un bénéfice net trimestriel meilleur que prévu hors éléments exceptionnels (une série d'amendes records), aidé par une forte diminution de ses provisions pour pertes sur crédit par rapport à la même période l'année précédente.

En outre, la banque américaine Wells Fargo a fait état mardi d'une petite hausse de son bénéfice de quatrième trimestre en dépit d'une contraction de son produit net bancaire (ce qui n'est pas une indication très favorable).

A 16h00, seront dévoilés les stocks des entreprises pour novembre, pour lesquels le consensus vise une progression de 0,3%.

Des chiffres étaient également attendus en Europe ce matin: la production industrielle a augmenté de 1,8% dans la zone euro et de 1,5% dans l'UE en novembre 2013 par rapport à octobre, selon les estimations d'Eurostat.

L'entame de séance prudente de Wall-Street après les 1,4% perdus la veille s'explique par les propos du président de la Fed d'Atlanta, Dennis Lockhart: 'il a réaffirmé son soutien à la réduction des rachats d'actifs de l'institut d'émission', rappelle Rudolf Muscat, trader chez RTFX.

'Une chose semble se confirmer, le tapering a fortement modifié le comportement des marchés actions', estime pour sa part Aurel BGC. 'La bulle d'optimisme a explosé et les investisseurs seront, cette fois, très sensibles aux discours des entreprises', ajoute le bureau d'études.

Il prévient que si 'les mauvaises nouvelles lors des résultats du troisième trimestre avaient été mises de côté, ce ne sera pas le cas dans les prochains jours'.

Du côté des valeurs, Alstom se détache franchement à la hausse avec+4,5%, loin devant Safran avec +1% ou Bouygues avec +0,9%. Côté replis, Vallourec rechute de -2,7%, Technip de -2,1%, AXA et Vinci cédant -1,7%. ADP lâche 2%, alors que les analystes de Barclays Capital ont décidé de ramener leur recommandation sur le titre à 'sous-pondérer'.

Ipsen chute de 6%, après l'annonce du déploiement d'une équipe dédiée à l'oncologie aux Etats-Unis et d'un accord de distribution autour de Sativex en Amérique Latine, deux choix jugés à risque par les analystes.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance