BFM Patrimoine

CAC40: interminable stagnation entre 4500/4530 sur 6 jours

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Et voilà une 6ème séance consécutive de 'consolidation à plat' (entre 4.500 et 4.515 ce mardi): la bourse de Paris s'effrite en apparence de -0,27% à 4.504 mais un réintégrant les dividendes de Publicis et d'EDF (comme c

(CercleFinance.com) - Et voilà une 6ème séance consécutive de 'consolidation à plat' (entre 4.500 et 4.515 ce mardi): la bourse de Paris s'effrite en apparence de -0,27% à 4.504 mais un réintégrant les dividendes de Publicis et d'EDF (comme celui d'Orange la veille), le CAC40 ne bouge pas... tout comme les autres places européennes (-0,2% en moyenne).

Aucun influx n'est venu de Wall Street: les indices US s'effritent de -0,15% en moyenne mais le Dow Transport et le Russel-2000 lâchent -0,9% et -0,65% respectivement.

Le paradoxe du jour, ce sont des taux longs qui se retendent sensiblement (+3 ou +4Pts de base sur les Bunds et T-Bonds US) après la publication d'une estimation de l'inflation inférieure aux prévisions (+0,5% au lieu de +0,7% anticipé selon Eurostat), même si le taux de chômage recule marginalement (à 11,7 contre 11,8%) en zone euro.

'Le CAC40 a commencé la semaine par une phase d'attente et de consolidation, tout en restant au-dessus des 4500 points. La moyenne mobile des quinze jours sert de premier support à 4480 points et la nouvelle résistance est à 4600 points', estime Barclays Bourse.

Les commandes à l'industrie aux Etats-Unis progressent de +0,7% en avril après une hausse révisée à +1,5% en mars (réévaluation des commandes aéronautiques).
L'Euro remonte contre Dollar à 1,3630 contre 1,3595 ce matin.

Côté valeurs, Vallourec (+2,3%) termine large leader du CAC40, soutenue par des propos favorables de Crédit Suisse sur le fabricant de tubes sans soudures, estimant qu'il est 'temps de revisiter la valeur'.
L'Oréal prend 0,5%, ainsi que GDF-Suez (recommandations favorables) tandis qu'EDF perd apparemment 1%... mais après prise en compte du détachement du coupon, le titre termine en fait en hausse de +1,5%), Alcatel perd -1,4% et Publicis -2,8% (dont -1,5% pour le seul coupon).

Eutelsat recule de 3,65% et figure donc en queue du SBF120, pénalisé par des rumeurs de presse selon lesquelles le groupe d'infrastructures Abertis voudrait céder sa participation au capital de l'opérateur de satellites.

Enfin, Générale de Santé grimpe de 4%, alors que les actionnaires majoritaires du groupe d'hospitalisation privé ont reçu une offre conjointe non engageante en vue de l'acquisition de la totalité de leur participation.

Société Générale a renforcé ce matin son opinion positive sur l'action EDF, toujours conseillée à l'achat'. Le titre a été intégré à la liste des valeurs recommandées, et l'objectif de cours a été relevé de 25 à 33 euros.

Copyright (c) 2013 Cercle Finance. Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance