BFM Patrimoine

CAC40: gain hebdo de +3%, W-Sreet plafonne en préouverture

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Quelques minutes après la reprise des cotations à Wall Street, les indices US sont en hausse de +0,01% à +0,07%: après 6 séances de hausse d'affilée (et +3,3% en moyenne cette semaine), une 'consolidation à plat' serait u

(CercleFinance.com) - Quelques minutes après la reprise des cotations à Wall Street, les indices US sont en hausse de +0,01% à +0,07%: après 6 séances de hausse d'affilée (et +3,3% en moyenne cette semaine), une 'consolidation à plat' serait un moindre mal.

Rien n'interdit d'ailleurs d'envisager que les 'sherpas' de Wall Street auront à coeur de favoriser l'éclosion d'une 7ème hausse consécutive.

Mais la petite hésitation de Wall Street suffit à plomber le CAC 40 qui recule maintenant de -0,2% à 3.860 après avoir ricoché à plusieurs reprises ce matin sous 3.885Pts (pour la dernière fois vers 13H).

A cause de ce petit 'pullback', la performance du CAC depuis lundi est ramenée à +3% au lieu de +3,5% à l'ouverture (Paris aurait affiché l'un de ses meilleurs scores 'hebdo' de l'année 2013).

Chez nos voisins, le FTSE grappille +0,2% et le DAX-30 surperforme largement les autres places européennes avec ++0,75%.
Milan recule de -1,2% et Madrid file tout droit vers -2%, ce qui réduirait son gain hebdo à néant !

A 14h30 aux Etats-Unis,les prix à la production industrielle du mois de juin ont ressortis en hausse de +0,8% (et +0,2% hors énergie contre 0,1% anticipé).
A 15h55, sera dévoilée la confiance des consommateurs du Michigan pour juillet, pour laquelle le consensus anticipe une remontée autour de 85.

'Aujourd'hui, les marchés seront principalement influencés par les prises de profits de fin de semaine', estime Vincent Pellizzari, trader chez RTFX.

'Le comportement des investisseurs reste guidé par leurs anticipations de politique monétaire', souligne Aurel BGC. 'L'idée est clairement que les dissensions au sein du FOMC et le fait que Bernanke confirme que les taux directeurs resteront durablement bas impliquent le maintien durable des taux longs bas', précise le bureau d'études.

'Tout semble réuni pour calmer le jeu cet été et limiter un coup de chaud sur les marchés actions', résume Barclays Bourse.

'Prolonger un peu plus longtemps le dopage monétaire comporte aussi le risque de compliquer le retour à la réalité pour les investisseurs boursiers, habitués depuis quelques années à composer avec l'afflux de liquidités massif sur les marchés', prévient Fabrice Cousté, directeur général de CMC Markets France. 'Une médication dont il faudra bien se passer, dans un contexte de retour avéré à la croissance économique', ajoute-t-il.

A Paris, Schneider décroche de 4,5% sous les 56 euros, après avoir confirmé envisager le rachat pour un montant de 3,3 milliards de livres de la société d'ingénierie britannique Invensys, dont les cours s'envolaient de près de 15% à Londres.

Capgemini, le plus proche comparable de la SSII en France, gagne 2% à 40 euros dans son sillage.

Valeo prend 3,6% à 56,33 euros, soutenu par HSBC qui a relevé sa recommandation sur le titre de 'sous-pondérer' à 'neutre' et son objectif de cours de 38 à 55 euros.

Kaufman et Broad recule de 0,4% à 17 euros, après avoir dévoilé un résultat net part du groupe de 17,3 millions d'euros pour le premier semestre 2013, contre 19,3 millions d'euros un an plus tôt.
Côté matières premières, l'Or plafonne sous les 1.290$/Oz et retombe vers 1.275$ tandis que le baril de 'WTI' repasse au-dessus des 105$, toujours soutenu par le recul des stocks de pétrole US (sous les 390Mns de barils).

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance