BFM Patrimoine

CAC40: flirte avec 4.380, W-Street avec de nouveaux records.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Après un bond de +2,5% vendredi, les places boursières européennes étaient sensées reprendre leur souffle ce lundi mais la 'pause' n'aura durée que quelques minutes, les opérateurs ne tardant pas à saluer des rumeurs de

(CercleFinance.com) - Après un bond de +2,5% vendredi, les places boursières européennes étaient sensées reprendre leur souffle ce lundi mais la 'pause' n'aura durée que quelques minutes, les opérateurs ne tardant pas à saluer des rumeurs de baisses ultérieures des taux en Chine puis à 10H, un bon indice IFO en Allemagne.

Il n'a donc même pas fallu attendre au-delà de 10H15 pour voir le CAC40 tester les 4.400Pts... alors même que le budget 2015 de la France a vu son approbation repoussée par Bruxelles à début décembre, voir peut-être début 2015, cde qui serait une première historique.
Une heure après l'ouverture de Wall Street, les acheteurs occupent solidement le terrain, même si les indices décrochent un peu par rapport à leurs sommets du jour.

Le CAC40 affiche +0,75% à 4.380, l'Euro-Stoxx50 +0,85% à 3.222... et la course aux records absolus se poursuit à Wall Street avec un 'S&P500' qui grimpe de +0,3% et se hisse à 1 point de son zénith des 2.071Pts inscrit vendredi à l'ouverture. Le Nasdaq s'adjuge pour sa part +0,55% à 4.738.

Après un vendredi faste, la belle dynamique haussière s'est perpétuée grâce à l'indice Ifo qui est ressorti supérieur aux prévisions des économistes (à 104,7 contre 103,2 en octobre).

L'euphorie n'a donc pas quitté les investisseurs après les propos de Mario Draghi vendredi à Francfort. Leur tonalité s'est voulue accommodante, donc offensive, et le discours du gouverneur de la BCE, à défaut d'avoir été 'franchement novateur', a témoigné de sa détermination à relancer l'inflation dans l'eurozone, estimaient ce matin les équipes d'Aurel BGC.

Sur le front des valeurs, les bancaires continuent de surfer sur 'l'effet Draghi'. Plus forte hausse du CAC 40, Société Générale engrange en effet un peu plus de 2,7%, Crédit Agricole et BNP Paribas s'adjugent pour leur part respectivement 2,1 et 1,9%.
Le titre EDF gagne, lui, 1,4% à 23,3 euros après l'annonce de l'arrivée de Jean-Bernard Lévy au poste de PDG, pour l'heure à titre intérimaire.

Les valeurs parapétrolières accusent a contrario les replis les plus marqués de ce début de séance sur fond de repli continu des cours du brut (qui vient de rebondir il y a quelques minutes sur 75,85$ à New York.

Les actions Vallourec et Technip cèdent ainsi toutes deux 1,7%.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance