BFM Patrimoine

CAC40: enfonce les 4.100, W-Street ne lâche rien, $ à 1,378E

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Le CAC40 n'est pas parvenu à préserver le palier des 4.100Pts. A quelques secondes de la clôture, un brusque chute de -10Pts a précipité l'indice CAC40 au plus bas du jour, vers 4.091Pts, soit une nouvelle correction de pr

(CercleFinance.com) - Le CAC40 n'est pas parvenu à préserver le palier des 4.100Pts. A quelques secondes de la clôture, un brusque chute de -10Pts a précipité l'indice CAC40 au plus bas du jour, vers 4.091Pts, soit une nouvelle correction de près de -1,05% (mais dans de petits volumes, avec 2,6MdsE échangés). Personne n'a vu venir ce nouveau 'trou d'air', la journée ayant commencé dans le plus grand came avec un indice évoluant dans un corridor de 20 points entre 4.125 et 4.145 (de l'ouverture jusque vers 13H15).

Curieusement, Wall Street restait à l'équilibre -ou pratiquement- jusque vers 17H40 avec des écarts qui ne dépassaient pas -0,15% en moyenne... et l'alourdissement (-0,35%, rien de très spectaculaire) ne s'est enclenché que vers 17H5/18H. Le rouge est par contre de mise en Europe avec Francfort qui recule de -0,9% (l'Euro-Stoxx50 affiche -0,95%) mais Londres résiste mieux (-0,55%).

Il semblerait que l'élément perturbateur provienne du marché des changes, avec un euro qui poursuit sa progression face au dollar, au-delà de 1,3780.

La chute du billet vert semble très contre-intuitive puisque plusieurs membres éminents de la Réserve fédérale américaine ont confirmé hier les anticipations des investisseurs concernant une réduction des rachats d'actifs ('tapering') est à l'étude.

'Quelle différence cela peut-il faire que la Fed procède au retrait du QE ce mois-ci ou dans plusieurs mois?', s'interrogent ce matin les stratèges de Société Générale.

'Une enquête (...) révèle désormais que seuls quatre 'primary dealers' (négociants principaux) sur 17 tablent sur une réduction des mesures de soutien de la Fed la semaine prochaine', soulignent-ils toutefois.

Côté (rares) statistiques, la production industrielle française a baissé de 0,3% en octobre par rapport à septembre, selon les données de l'Insee. En volume, elle progresse de 0,4% en octobre par rapport à septembre (après -0,5%)

Société Générale a confirmé ce matin son conseil d'achat sur l'action du constructeur aéronautique européen EADS (-2,6%). Hier, le groupe a annoncé un plan de restructuration de ses activités de Défense, confrontées à une baisse des commandes étatiques. L'objectif de cours est maintenu à 66 euros. Renault perdait également -2,35%, LVMH et Orange -1,8% puis Total -1,65%. A noter au sein du SBF-120 la chute de -5,1% de Peugeot et de -2,45% sur Alcatel-Lucent.

Sodexo reculait de 1,7%, affecté par une note de Bryan Garnier qui dégrade sa recommandation de 'achat' à 'neutre', malgré une valeur intrinsèque rehaussée de 75 à 77 euros, qui n'offre qu'un potentiel de hausse limité sur le titre.

Deutsche Bank a relevé sa recommandation sur Vivendi de 'conserver' à 'achat' avec un objectif de cours porté de 18,5 à 22 euros. Le broker fait remarquer que le groupe français est appelé à se recentrer sur ses activités médias en 2014 après la scission de SFR, avec une structure désormais regroupée autour de l'édition musicale, de Canal+ et de GVT.

Free, filiale d'Iliad, a annoncé ce matin que la 4G serait également incluse dans son forfait mobile à deux euros par mois. L'opérateur de téléphonie explique qu'il compte proposer l'Internet mobile en 3G/4G dans une limite de 50Mo de volume de données ainsi que les MMS dans son forfait d'entrée de gamme.

CGG (+2,25%) a annoncé la signature avec le Norwegian Petroleum Directorate (NPD) d'un contrat relatif aux modules Sismique, Puits et Production de la base de données Diskos. Il s'agit du répertoire national de données pétrolières et gazières de la Norvège.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance