BFM Patrimoine

CAC40: conserve des gains solides.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Paris et les autres places boursières européennes affichent encore des gains solides en milieu de séance, les investisseurs saluant toujours l'attitude accommodante adoptée mercredi soir par la Réserve fédérale américain

(CercleFinance.com) - Paris et les autres places boursières européennes affichent encore des gains solides en milieu de séance, les investisseurs saluant toujours l'attitude accommodante adoptée mercredi soir par la Réserve fédérale américaine.

Vers 13h50, l'indice CAC 40 grimpe de 0,8% à 4568 points. 'Les deux résistances à court terme sont à 4570 et 4620 points et la zone support reste entre 4520 et 4500 points', rappellent d'ailleurs les chartistes de Barclays Bourse.

La Bourse de Londres progresse de 0,7%, comme celle de Francfort, tandis que les 'futures' augurent d'une stabilisation des indices américains après des hausse de près de 0,6% du Dow Jones et du Nasdaq mercredi.

Comme prévu, la Fed a réduit ses rachats d'actifs de 10 milliards de dollars pour les porter à 35 milliards par mois, mais Janet Yellen, sa présidente, a minimisé la menace inflationniste et revu à la baisse la prévision de croissance américaine pour 2014, de 2,8%-3% à 2,1%-2,3%.

Ces annonces semblent repousser dans le temps les perspectives de relèvement de taux, d'autant plus que la prévision médiane de long terme pour les 'fed funds' - son principal taux directeur - a été réduite de 4% à 3,75%.

Au plan des statistiques, les opérateurs prendront connaissance cet après-midi des inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage, puis de l'indice 'Philly Fed' et des indicateurs avancés du Conference Board.

Lanterne rouge du CAC40, EDF chute de 8,5% à 24,4 euros, alors que la ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal, a déclaré jeudi que la hausse de 5% prévue pour les clients particuliers de l'électricien n'interviendrait finalement pas.

Schneider Electric s'adjuge par contre 2,1% à 71,2 euros après la finalisation de la cession de la division de composants de contrôle d'appareils d'Invensys après l'aval des autorités de régulation.

Plus forte hausse du SBF 120, Peugeot prend 4,9% à 11 euros dans un climat d'effervescence lié au lancement de la nouvelle 508 du constructeur en Europe en septembre avant son arrivée en Chine.

Air France-KLM perd 2% à moins de dix euros, alors qu'UBS est passé de 'neutre' à 'vendre' sur la valeur en abaissant son objectif de cours à 12 mois à 9,7 euros contre 10,4 précédemment.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance