BFM Patrimoine

CAC40: chute de -170Pts en 6H suite à l'incertitude grecque

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Les marchés ont subi un 'sell-off' au cours de la dernière demi-heure et le CAC40 dévisse de -2,12% à 4.974Pts, c'est à dire 170Pts de repli sur ses plus hauts du jour et très exactement 100Pts en dessous du cours d'ouvert

(CercleFinance.com) - Les marchés ont subi un 'sell-off' au cours de la dernière demi-heure et le CAC40 dévisse de -2,12% à 4.974Pts, c'est à dire 170Pts de repli sur ses plus hauts du jour et très exactement 100Pts en dessous du cours d'ouverture, le tout dans de gros volumes (5,175MdE).

Chez nos voisins, bien orientés comme Paris en première partie de séance, la vapeur s'est inversée et la correction s'est aggravée en milieu d'après-midi, sous la pression des inquiétudes concernant la Grèce et de données économiques décevantes de l'autre côté de l'Atlantique.

Milan et Madrid chutent de -2,75%, Francfort de -2,5%, Londres résiste avec -0,84%... et l'Euro-Stoxx50 recule de -2,75%.
A New York, le Dow Jones cède ce soir 0,45% et le Nasdaq de -1,1% alors que le 'S&P' (-0,7%) enfonce les 2.100Pts.

Les marchés européens ont été déstabilisés par des informations selon lesquelles le FMI pourrait interrompre son aide à la Grèce.

'Après un premier trimestre décevant l'économie américaine fera l'objet de toutes les attentions dans les semaines à venir', prévenait ce matin un gérant de Barclays Bourse, qui attend les statistiques de la fin de semaine comme un premier éclairage.

Or, les statistiques de l'après-midi ne se montrent guère encourageantes de ce point de vue : le déficit commercial américain s'est considérablement creusé en mars pour atteindre près de 51,4 milliards de dollars, un niveau sans précédent depuis octobre 2008... mais ces chiffres ne sont pas fiables du fait du décalage de prise en compte des flux de marchandises suite à une grève dure dans les ports de la côte ouest notamment.

Si l'indice ISM non manufacturier a augmenté -contre toute attente - de 1,3 point à 57,8 points le mois dernier, l'indice PMI Markit des 'services' a été révisé en baisse à 57,4, à comparer à 57,8 en estimation 'flash'.

Du côté des valeurs, le CAC40 est plombé par le repli d'Orange de -4,7%, Veolia (-3,6), BNP Paribas, LVMH, Essilor (-3) et Publicis (-3,2%).

Aéroports de Paris (+0,8%), un temps en tête du SBF 120, a fait état ce matin d'un chiffre d'affaires consolidé en hausse de 4% en glissement annuel à 662 millions d'euros au premier trimestre 2015.

Alors que l'évolution du trafic est conforme aux prévisions, le groupe est par ailleurs intéressé par une prise de participation dans les aéroports de Lyon et Nice à l'occasion de l'ouverture du capital des deux opérateurs prévue cette année dans le cadre du projet de loi Macron.

Orpea finit en repli de 0,65% (après +4% en début de séance) dans le sillage de l'annonce d'un bond de 25,7% de ses revenus du premier trimestre en glissement annuel à 538 millions d'euros, dont 391,1 millions en France. L'activité a en outre grimpé de 115,4% à 146,9 millions d'euros à l'international, soutenue par les acquisitions de Senevita en Suisse et de Silver Care outre-Rhin.

Enfin, la cotation de Carmat reste suspendue après l'annonce du décès du deuxième patient qui s'était vu implanter un coeur artificial de la société à Nantes le 5 août dernier.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance