BFM Patrimoine

CAC40: calé sur le seuil des 3.850 après médiocres stats US.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Cela fait 6 heures que les fluctuations du CAC40 sont strictement encadrées par 3.850 et 3.870Pts. Malgré cette absence de volatilité (l'indice s'effrite de -0,25% à 3.853), les volumes progressent nettement par rapport à l

(CercleFinance.com) - Cela fait 6 heures que les fluctuations du CAC40 sont strictement encadrées par 3.850 et 3.870Pts.
Malgré cette absence de volatilité (l'indice s'effrite de -0,25% à 3.853), les volumes progressent nettement par rapport à la veille avec déjà 2,4MdsE échangés contre 1,6MdsE lundi (soit 50% de plus).

A Wall Street, les indices US ont rouvert en légère hausse (+0,3% en moyenne) et ils re-testent leurs meilleurs niveaux intraday de la veille.

Les opérateurs américains limitent leurs initiatives à 24H du communiqué final de la réunion de la FED qui vient de débuter ce mardi: .

Les éditorialistes du Wall Street Journal et du Financial Times sont assez partagés sur la teneur de la conférence de Bernanke demain.
Les derniers chiffres publiés aux Etats Unis ne plaident pas pour une mise en oeuvre rapide d'un plan de réduction des rachats de la FED (4Mds$ par jour), à commencer par les mises en chantier.

Selon le Département du Commerce, elles ne se sont redressées que de 6,8% aux Etats-Unis au mois de mai après -14,8% en avril (contre +10% attendu).
De leur côté, les octrois de permis de construire ont baissé de 3,1% (ils étaient anticipés stables).

Parallèlement, les prix à la consommation ont légèrement augmenté de 0,1% au mois de mai, une progression qui prouve que l'inflation n'amorce aucune remontée dans le pays.

Sur un an et hors éléments volatils, l'inflation de base s'établit à 1,7% (et +1,4% en incluant l'énergie), ce qui demeure bien en-dessous du seuil de préoccupation de la Fed, situé à 2%.

Totalement oublié par le marché, l'indice ZEW du sentiment économique en Allemagne remonte de 2,1 points à 38,5 en juin, alors que le consensus l'attendait à un peu moins de 38.
Seuls les marchés obligataires semblent s'en être aperçus (le Bund affiche 1,58% contre 1,53% lundi, le T-Bond US 2,21% mais la nette dégradation à la quelle nous assistons cet après-midi de part et d'autre de l'Atlantique est avant tout causée par l'incertitude sur le 'timing' d'une réduction du 'QE-3'.
Du côté des valeurs parisiennes, Ingenico progresse de 3,4% à 54,2euros, après avoir fait état d'un impact finalement moins lourd que prévu de l'incident lié à son client allemand.
Pernod Ricard reste leader du CAC40 avec un modeste +1,7%, devant Vallourec avec +1,35% et Accor avec +0,95%.

Lagardère avance de 1,6% à 21,1 euros, alors que Barclays Capital a relevé sa recommandation sur le titre de 'pondérer en ligne' à 'surpondérer' avec un objectif de cours de 24,5 euros.

Alcatel-Lucent recule de 2,6% à 1,40E avant la présentation, demain par le directeur général Michel Combes, du nouveau plan stratégique à moyen terme de la société.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance