BFM Patrimoine

CAC40: accroche les 4200 malgré alourdissement de WallStreet

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Les acheteurs se montrent de plus en plus timides au fil de minutes et le CAC40 se retrouve à présent très loin de ses sommets du jour (+0,55% contre +1,4% à l'ouverture). De objectifs de cours fabuleux circulaient depuis hi

(CercleFinance.com) - Les acheteurs se montrent de plus en plus timides au fil de minutes et le CAC40 se retrouve à présent très loin de ses sommets du jour (+0,55% contre +1,4% à l'ouverture).
De objectifs de cours fabuleux circulaient depuis hier soir et encore ce matin, au lendemain de la 'non-décision' de la FED alors que les indices US repassent dans le rouge (-0,05% en moyenne, le 'Dow' cède -0,17%, le 'S&P' -0,1%).
Difficile d'incriminer les chiffres US du jour: le baromètre hebdomadaire du chômage était illisible (deux états n'on pu produire de statistiques la semaine dernière) et l'indice 'Philly Fed' est très satisfaisant puisqu'il ressort à 22,3 au titre du mois en cours, contre 9,3 en août.

Le CAC40 a franchi dès l'ouverture le cap des 4.200Pts et se retrouve au plus haut du 3ème trimestre à la veille de la séance clé des 4 sorcières (l'indice a gagné 545Pts en 3 mois, soit +15%... ce qui équivaut très exactement au gain annuel).
La Bourse de Paris se retrouve également au plus haut depuis le 20 septembre 2008 mais en réintroduisant les dividendes, cela nous donne un indice à plus de 5.000Pts, ce qui correspond aux zénith de mai 2008.

Chez nos voisins, Londres et Milan avancent de 1,1% mais Francfort reprend seulement 0,5%, tandis que Lisbonne s'inscrit nettement dans le rouge: l'Euro-Stoxx 50 conserve +0,5% de gains.

'La forte accélération haussière se poursuit sur le CAC qui vole de record en record', constate Barclays Bourse, pour qui la cassure de sa résistance à 4200 points ce matin ouvre désormais la route vers 4300 points.

A la surprise générale, la Réserve fédérale a décidé mercredi soir de maintenir l'intégralité de son programme de rachats d'actifs du fait de la faiblesse de la croissance et de la dégradation des conditions de crédit.

'Bien que les Etats-Unis montrent certains signes de redressement économique, la croissance actuelle du pays reste aux yeux de la Fed encore trop fragile', expliquent Saxo Banque, pointant un abaissement des prévisions de PIB pour 2013 et 2014.

'Les marchés ne sont pas prêts à se tourner vers les actifs risqués sans le soutien de la Fed, c'est pourquoi nous vivons cette situation paradoxale d'une économie US, en reprise certes, mais qui déçoit, et une forte hausse des actions', explique Vincent Ganne chez FXCM.

Le début du 'tapering' est donc reporté et 'il faudra attendre le comité de politique monétaire des 17 et 18 décembre pour assister à une première réduction des achats d'actifs', d'après les stratèges de SG.

Cet après-midi aux Etats-Unis, après les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage, seront publiés l'indicateur avancé du Conference Board et les ventes de logements anciens pour août, ainsi que l'indice de la Fed de Philadelphie pour septembre.

Les valeurs automobiles mènent la hausse, portées par la perspective d'un maintien pendant de longs mois de la politique de la Fed : Michelin s'adjuge ainsi 2,9% et Renault 2,6%.
Unibail reste leader du CAC40 avec +4%, LVMH pulvérise un nouveau record absolu à 150E (+2,6%).
Inversement AXA reste lanterne rouge avec -3%, Publicis recule de -1,6% et Legrand de -1,3%.

Carrefour ne progresse que de 0,33% à 25,65 euros et sous-performe donc le CAC40, pénalisé par une dégradation de recommandation chez Nomura de 'neutre' à 'réduire' dans une note sur les distributeurs alimentaires européens.

Parmi les valeurs plus modestes, Le Noble Age progresse de 5,3% à 12,3 euros, au lendemain de la publication par le groupe de prise en charge de la dépendance d'un résultat net part du groupe en hausse de 21% au titre de son premier semestre.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance