BFM Patrimoine

CAC40: -4% hebdo, liquidations d'actifs tous azimuts,

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris (-1,1%) a fini au plus bas du jour, de la semaine (qui se solde par un triste bilan de -4%) et 10% exactement en deçà de son zénith annuel. Après la poussée haussière tactique de midi (compensation des d

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris (-1,1%) a fini au plus bas du jour, de la semaine (qui se solde par un triste bilan de -4%) et 10% exactement en deçà de son zénith annuel.

Après la poussée haussière tactique de midi (compensation des dérivés sur DAX30 et E-Stoxx50) le CAC40 a inversé la vapeur dans le sillage des indices US (repassés dans le rouge vers 16H).

Chez nos voisin, le FTSE limite la casse (-0,7%) tandis que le DAX plonge de -1,7% et l'IBEX de -1,55%

A Wall Street, le Nasdaq (-1%) semble vulnérabilisé par la cassure des 3.400Pts et la flambée des taux avec un T-Bond 2023 qui affiche plus de 2,50% de rendement: la semaine qui s'achève se solde par un 'bain de sang' sur le marché obligataire US.
Le VIX qui avait pris +23% la veille à 20,5 reprend son ascension à 20,8 ce soir: un boulevard vient de s'ouvrir en direction des 22.

'A court-terme, les investisseurs doivent digérer le changement de politique monétaire et s'inquiètent de la hausse des taux (n'oublions pas que nous partons de très bas sur les taux et que nous corrigeons partiellement une anomalie...)', souligne Barclays Bourse, estimant que 'la tendance de fond reste favorables aux actions'.

'Une sur-réaction des marchés, obligataire ou actions, est possible à court terme', précise Aurel BGC, ajoutant que 'sur le fonds, ce mouvement est peut-être positif'.

'Il faillait dégonfler la bulle obligataire avant qu'elle devienne trop dangereuse', explique le bureau d'études. 'La Fed pourra communiquer plus sainement sur sa politique de sortie de crise', indique-t-il. 'De plus, les investisseurs vont enfin regarder les résultats des entreprises, et leurs perspectives', soulignent les spécialistes.

Par ailleurs, c'est aujourd'hui, vendredi 21 juin, que les contrats à terme de quatre échéances arrivent à terme. 'Les investisseurs peuvent décider de sortir du marché ou de passer sur l'échéance suivante, vont-ils décider de réduire leur exposition vendeuse ou leur exposition acheteuse', s'interroge Vincent Ganne, analyste DailyFX pour FXCM.

Enfin, dans une note de conjoncture, l'Insee estime que la situation sur le marché du travail en France continuerait de se détériorer d'ici fin 2013, en l'absence de franche accélération de l'activité économique.

Sur le front des valeurs, priorité aux 'super défensives': Sanofi et Pernod Ricard grappillaient +0,4% et Danone restait largement en tête du peloton 1,4%.

Alstom a perdu 3,15%, alors que Moody's a dégradé la note à 'Baa3', contre 'Baa2' précédemment, et l'assortit d'une perspective stable.
La remontée des taux pesait sur les banques: Sté Générale, Crédit Agricole et BNP-Paribas perdaient -2,2 à -2,5%%.

Séché Environnement flambait de 10% à 31 euros, après que le groupe a décidé de céder pour un prix symbolique la totalité des actions et des obligations convertibles Hime au consortium bancaire dans le cadre d'une solution amiable qui doit être approuvée par toutes les parties.
En queue de classement au sein du SRD: Soitec dévissint de -9,5% et Eurotunnel de -6,66% (-16,5% sur la semaine).

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance