BFM Patrimoine

CAC40: '3 sorcières' soporifique, gain hebdo et mensuel=0,7%

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Cette séance des '3 sorcières' qui clôture un mois de novembre (sur les contrats à terme) se caractérise par une des volatilités parmi les plus basses de l'année 2013. La performance hebdomadaire se confond avec celle des

(CercleFinance.com) - Cette séance des '3 sorcières' qui clôture un mois de novembre (sur les contrats à terme) se caractérise par une des volatilités parmi les plus basses de l'année 2013.
La performance hebdomadaire se confond avec celle des 4 dernières semaines écoulées: +0,7% !
Et cela fait maintenant 5 semaines -à une seule séance près- que le CAC40 (+0,15% à 17H15) oscille entre 4.240 et 4.300Pts, l'essentiel de cette journée se résumant à de molles oscillations entre 4.280 et 4.295Pts.

La stagnation est encore plus évidente sur l'Euro-Stoxx50 qui affiche un score de -0,03% et reste complètement insensible à la nouvelle pluie de records qui déferle à Wall Street depuis 15H30: 15.930Pts sur le Dow Jones (à 0,5% des 16.000), +0,2% sur le 'S&P' à 1.795 et +0,15% sur le Nasdaq à 3.980 (à 0,6% des 4.000).
La confiance est revenue, hégémonique, à Wall Street au lendemain de la prise de parole de Janet Yellen, future présidente de la Fed.

Les opérateurs se réjouissent de surcroît de plusieurs mauvais chiffres publiés ce jour et qui renforcent la probabilité d'une poursuite des injections 'à pleine vapeur' jusqu'en mars prochain, et même au-delà.

Les prix à l'importation pour octobre ont diminué de 0,7% d'un mois sur l'autre, d'après le Département du Travail, alors que le consensus visait plutôt une baisse de 0,5%. En septembre, les prix à l'import ont finalement progressé de 0,1%, après avoir été annoncés initialement en hausse de 0,2% (tout ce qui réduit l'inflation augmente la durée du 'QE3').

L'indice manufacturier de la Réserve fédérale de New York a rechuté en novembre pour s'établir à -2,2, un niveau très inférieur aux attentes du marché. L'indice d'activité 'Empire State' a baissé de 3,7 points, contre +3 points attendus par les analystes et après 1,5 (chiffre révisé) au mois d'octobre. Il n'était plus repassé sous la barre de zéro depuis mai dernier.

La production industrielle pour octobre a été publiée à 15h15. Elle a diminué de 0,1% en octobre par rapport au mois précédent, selon la Réserve fédérale, alors que les économistes attendaient une hausse à peu près symétrique. Cette baisse intervient après une progression de 0,7% en septembre, un chiffre révisé par rapport à une estimation initiale qui était de +0,6%.
Tous ces chiffres pèsent sur le Dollar qui cède 0,2% à 1,3480E... mais le repli du billet vert ne fait pas pour autant grimper le baril de pétrole qui demeure très sage autour de 94$.

Sur le front des valeurs françaises, Atos grimpe de 1%, après avoir officialisé ses ambitions à horizon 2016, qui passent notamment par un projet d'entrée en Bourse de sa filiale de paiement Worldline.

Vivendi avance de 3%, après avoir publié un résultat net part du groupe 1.411 millions d'euros pour les neuf premiers mois de l'exercice, contre un bénéfice de 1.658 millions d'euros un an plus tôt, et confirmé ses perspectives annuelles.

Safran recule de 4%, alors que l'Etat français a cédé environ 19,5 millions d'actions, représentant 4,7% du capital de l'équipementier d'aéronautique et de défense, pour 900 millions d'euros.

Iliad chute de 5,2%, après avoir publié des ventes de 944 millions d'euros pour son 3ème trimestre, dont 238 millions (+35%) dans le mobile et 583 millions (+7%) dans le fixe: le rythme de gain de nouveaux abonnés ralentit et le titre pourrait maintenant apparaître cher aux yeux des analystes.

Solocal perd 4,5% sous les 1,29E (son plancher historique est 1,27E) alors que Moody's a placé sa note sous surveillance pour une possible dégradation au lendemain de la publication des résultats du troisième trimestre.

Dalkia, filiale commune de Veolia Environnement et d'EDF, et le fond canadien Fengate Capital Management Ltd annoncent qu'ils vont développer l'une des plus importantes centrales biomasses au Canada, qui sera située à Fort Saint James en Colombie Britannique.

ADP affiche une croissance de 4,7% de son chiffre d'affaires consolidé à 2 066 millions d'euros sur les 9 premiers mois de l'année 2013. Le chiffre d'affaires du segment activités aéronautiques progresse de 3,3 % à 1 238 millions d'euros.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance