BFM Patrimoine

CAC40: 2è clôture stable en 72H, activité anémique, or 1425$

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Paris clôture à l'équilibre (+0,001%, trois chiffres derrière la virgule) tout comme jeudi dernier (étrange coïncidence) à l'issue d'une séance assez volatile (le CAC40 a oscillé entre 3.632 et 3.682Pts) mais vraiment

(CercleFinance.com) - Paris clôture à l'équilibre (+0,001%, trois chiffres derrière la virgule) tout comme jeudi dernier (étrange coïncidence) à l'issue d'une séance assez volatile (le CAC40 a oscillé entre 3.632 et 3.682Pts) mais vraiment très peu active (2,37MdsE échangés, un score inhabituellement faible pour une 1ère journée d'une nouvelle échéance sur les contrats à terme).

La rechute des indices du Vieux Continent (notamment Londres à -0,1% et Amsterdam qui perd -0,5%) s'est accélérée avec le 1er chiffres US de la semaine et il n'est pas bon: les reventes de maisons anciennes chute de -0,6% alors qu'une modeste hausse était attendue.

C'est peut être une bonne nouvelle pour ceux qui parient sur un 'QE' éternel de la FED mais Wall Street ne semble pas le percevoir comme tel et les indices US restent ancrés dans le rouge (-0,1 à -0,35%) sauf le Nasdaq qui grappille +0,2%, soutenu par Microsoft qui gagne +4%.
A noter le repli plus marqué des indices moins médiatisés comme le Russel-2000 et le 'Dow Transport' qui cèdent -0,65%.

A Francfort (+0,25%), le DAX30 réussit à mettre un terme (provisoire ?) à une série de 6 séances de baisse consécutive... mais cela reste un rebond fragile (et la bourse allemande a fait une incursion dans le rouge vers 16H).

Signe d'une conjoncture mondiale difficile, Caterpillar abaisse fortement ses objectifs de BPA et de revenus pour l'ensemble de l'exercice en cours, dans le sillage de performances décevantes sur son premier trimestre.
Cela ne semble pas surprendre les investisseurs et le titre se maintient en hausse de +0,35%.

Sur le plan politique, 'les électeurs italiens ont réussi à s'entendre pour désigner un nouveau président, Giorgio Napolitano, et cette nouvelle permet de mettre un terme à une période de deux mois d'incertitude', souligne Alastair McCaig, analyste chez IG, émettant des doutes pour le long-terme.
Milan semble soulagé et le manifeste au travers d'une hausse de +1,65% du MIb-30), laquelle a maintenu l'Euro-Stoxx50 à flot: +0,33% (Madrid a également gagné +1,4%).

Par ailleurs, Jörg Asmussen, l'un des membres du directoire de la BCE, a évoqué durant le week-end la possibilité d'une baisse des taux de la BCE en cas de nouvelle aggravation de la situation macroéconomique en zone euro.
Les investisseurs restent conscients de l'enjeu des jours à venir. 'La semaine sera avant tout marquée par les publications de résultats d'entreprises, qui seront nombreuses des deux côtés de l'Atlantique et concerneront l'ensemble des secteurs', indique Aurel BGC.

'En termes d'indicateurs économiques, la semaine sera marquée par la première estimation du PIB américain du premier trimestre (vendredi) et par les commandes de biens durables (mercredi)', ajoute le bureau d'études.

Sur le front des valeurs, Renault avance de 2,3% à 47,65 euros, après avoir multiplié les annonces à l'occasion du salon de Shanghai 2013. Le groupe, dont les ventes ont progressé de 22% en Chine l'an dernier, compte poursuivre sa croissance sur le marché des véhicules importés.

Schneider Electric s'adjugeait 1,2% à la faveur d'un relèvement de recommandation des analystes de Deutsche Bank.

STMicroelectronics rebondit de 1,3%, tandis que le groupe a annoncé que son système sur puce Orly équiperait une nouvelle génération de décodeurs numériques du japonais NTT.

Accor a grimpé de +2,3% à 26 euros, dans le sillage d'une recommandation de Morgan Stanley qui passe de 'pondérer en ligne' à 'surpondérer' avec un objectif de cours de 31 euros, jugeant qu'il est temps d'acheter le titre.

Suez Environnement prend 1%, avec un EBITDA de premier trimestre légèrement supérieur au consensus malgré des ventes pénalisées par les déchets. Les 'utilities' sont bien ramassées avec EDF +0,8%, GDF-Suez +1,65% et Véolia +1,15%.

Hermès grimpe de 1,1% à 251,55 euros, après la publication d'un chiffre d'affaires de premier trimestre en ligne avec les attentes.

Les valeurs de consommation sont restées sous pression, Air Liquide, L'Oréal et PPR ont fléchi de -0,8%, Vallourec de -1,1%, Carrefour rechutait de -1,2%, Lafarge de -1,4% et Essilor de -1,5%.
A noter le premier vrai rebond de l'Or au-dessus des 1.400$: +2% à 1,425$, soit près de 100$ repris sur ses planchers de lundi dernier.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance