BFM Patrimoine

CAC 40: tentative de rebond technique.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Chahuté hier après le déficit commercial des Etats-Unis, à son plus haut depuis la crise de 2008, et sur fond de regain d'inquiétudes concernant la Grèce, le CAC 40 regagne du terrain ce mercredi. Vers 13h30, l'indice phar

(CercleFinance.com) - Chahuté hier après le déficit commercial des Etats-Unis, à son plus haut depuis la crise de 2008, et sur fond de regain d'inquiétudes concernant la Grèce, le CAC 40 regagne du terrain ce mercredi.

Vers 13h30, l'indice phare engrange en effet 0,7% à 5.011 points.
'Jusqu'à aujourd'hui, on a pu noter une certaine volonté de passer outre les sujets politiques importants du moment, que ce soient les élections au Royaume-Uni ou les négociations au sujet de la dette grecque. On comprend maintenant que ces dossiers pourraient imprimer une tendance négative sur plusieurs séances, avec des marchés qui tentent de prédire comment les choses vont évoluer entre aujourd'hui et le début de la semaine prochaine', décrypte Tony Cross, analyste chez Trustnet Direct.

En retrait de seulement 0,1 point en séquentiel à 53,9 points en avril, l'indice PMI final Markit composite de l'activité globale dans l'Eurozone s'est révélé plus favorable que ne le laissait supposer son estimation flash de 53,5.

'Les derniers chiffres de l'enquête sont conformes à une croissance du PIB de l'ordre de 0,4% en début de deuxième trimestre, un niveau similaire à celui signalé au premier trimestre par les données PMI', a souligné Chris Williamson, chief economist à Markit, selon lequel 'les variations des taux d'expansion observées dans les différentes économies devraient rassurer les gouvernants sur l'évolution générale de la conjoncture dans la région', poursuit-il.

Outre-Atlantique, les investisseurs prendront notamment connaissance tout à l'heure des résultats de l'enquête ADP sur l'emploi privé au titre du mois écoulé.

L'actualité est chargée sur le front des valeurs avec la publication des comptes trimestriels de plusieurs poids lourds de la cote. Parmi eux, Solvay (-3,2%), lanterne rouge du CAC 40 et objet de prises de profits après l'annonce d'un résultat net part du groupe IFRS à 140 millions d'euros, contre 88 millions au terme des trois premiers mois 2014, et d'un résultat net part du groupe ajusté à 158 millions, contre 106 millions un an auparavant.

L'action Société Générale cède, elle, 2,9%. Le produit net bancaire a pourtant atteint près de 6,4 milliards d'euros au premier trimestre, en hausse de 12,3% sur un an, et le Groupe a confirmé la solidité de son bilan avec un ratio Common Equity Tier 1 (CET1) de 10,1% dans le référentiel ' Bâle 3 ' en ligne avec ses objectifs.

A l'inverse, Crédit Agricole prend 0,3% dans le sillage de 'bons résultats' au titre de son premier trimestre, portés par une activité dynamique et des conditions de marché favorables. Au niveau du groupe, c'est-à-dire du périmètre regroupant Crédit Agricole S.A. et les Caisses régionales à 100%, le résultat net part du groupe (RNPG) a toutefois baissé de 1,9% à 1,228 milliard d'euros.

Enfin, Aperam progresse de 5,1% à la faveur de comptes trimestriels très solides, marqués par une progression de 23 millions d'euros du bénéfice net en glissement annuel à 42 millions. Attendu en hausse au deuxième trimestre en séquentiel, l'Ebitda est de son côté ressorti à 133 millions d'euros, en progression de 4 millions par rapport au premier trimestre de l'exercice écoulé.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance