BFM Patrimoine

CAC 40: tendance hésitante dans les premiers échanges.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris se montre irrégulière mardi au démarrage après sa forte hausse de la veille (+1,5%), en dépit de la perspective d'un message rassurant de la Fed demain soir à l'issue de son conseil de politique monétai

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris se montre irrégulière mardi au démarrage après sa forte hausse de la veille (+1,5%), en dépit de la perspective d'un message rassurant de la Fed demain soir à l'issue de son conseil de politique monétaire.

Vers 10h45, l'indice CAC 40 accuse une perte de 0,2% à 3862,8 point après avoir ouvert en hausse de 0,4% et avoir fluctué dans les deux sens.

'Le CAC est en train de dépasser ses plus hauts niveaux depuis deux ans. L' objectif à la hausse est à 3920 points', écrivent ce matin les analystes techniques de Barclays Bourse.

Les investisseurs attendent avec impatience la réunion de la Banque centrale américaine, qui rendra sa décision demain, mais surtout les déclarations de la Banque centrale européenne à l'issue de son conseil des gouverneurs de jeudi.

Après les chiffres de l'inflation parus en Espagne et en Allemagne, qui ne font pas apparaître de menace directe au niveau des prix, de plus en plus de professionnels tablent sur une baisse des taux directeurs.

'Nous réitérons notre point de vue selon lequel il n'y aura pas de geste de la part de la BCE, dans la mesure où nous pensons que cela n'aurait que peu d'effet', soulignent de leur côté les stratèges de SG.

Du côté des valeurs, Vilmorin grimpe de 2,2% à 97,8 après avoir confirmé ses prévisions annuelles dans le sillage d'un chiffre d'affaires de troisième trimestre ressorti en progression de 9,5%.

Société Générale s'adjuge 2,2% à 27,8 euros dans la foulée des résultats trimestriels de ses homologues européens Deutsche Bank et UBS.

Orpea prend lui aussi 2,2% après avoir fait état d'une croissance dynamique de 14,2% au premier trimestre et dévoilé ses projets d'implantation en Chine.

A l'inverse, Alten chute de 9,5% à 27,8 euros après un chiffre d'affaires trimestriel légèrement inférieur aux attentes et des perspectives prudentes, qui ne manquent pas d'entraîner des dégradations du côté des analystes ce matin.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance