BFM Patrimoine

CAC 40: se renseigne sur l'état de l'économie américaine.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Les investisseurs s'inquiètent toujours des agissements futurs de la Fed mais peuvent se réjouir des signaux positifs envoyés par le Vieux Continent. Vers 14h00, le CAC 40 grappille 0,1% à 4095,3 points, tandis que le FTSE g

(CercleFinance.com) - Les investisseurs s'inquiètent toujours des agissements futurs de la Fed mais peuvent se réjouir des signaux positifs envoyés par le Vieux Continent.

Vers 14h00, le CAC 40 grappille 0,1% à 4095,3 points, tandis que le FTSE gravite à l'équilibre et le DAX se replie de 0,2%.

Moody's Analytics a dévoilé hier soir sa dernière note sur les perspectives économiques de la zone euro, 'en amélioration', au regard des publications sur les PIB et PMI.

Néanmoins, l'agence pointe du doigt les hauts niveaux de dette publique et privée qui continuent de peser sur la consommation et l'investissement dans beaucoup de pays.

'Ce thème du retour de la croissance économique en zone euro est le thème dominant de l'été', souligne Vincent Ganne, analyste DailyFX pour FXCM.

Quelques données américaines viendront éclairer un peu plus le marché sur l'état de l'économie outre-Atlantique.

A 14h30, paraîtront les permis de construire et mises en chantier pour juillet, attendus respectivement en hausse à 945.000 et 905.000. Dans le même temps, sera dévoilée la première estimation de la productivité pour le deuxième trimestre, pour laquelle le consensus vise une progression de 0,5%.

A 15h55, les investisseurs prendront connaissance de la confiance des consommateurs du Michigan pour août, attendue en hausse à 85,5.

Sur le front des valeurs, L'Oréal progresse de 0,3% à 129,3 euros, après l'annonce hier soir de l'acquisition de Magic Holdings, un fabricant de soins du visage coté à la Bourse de Hong Kong.

Société Générale avance de 0,4% à 35,4 euros, alors que Citi a renouvelé ce matin sa recommandation d'achat sur la valeur assortie d'un nouvel objectif de cours de 42 euros, contre 40 euros précédemment.

STMicroelectronics décroche de 1,2% à 6,3 euros, victime d'une dégradation à 'sous-pondérer' des analystes de HSBC.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance