BFM Patrimoine

CAC 40: se fait peu d'illusions sur les débats en Europe.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Les investisseurs voient d'un mauvais oeil les tractations entre les responsables européens qui pourraient accoucher d'une souris. Les volumes resteront faibles toute la journée, en raison de l'ouverture des marchés américai

(CercleFinance.com) - Les investisseurs voient d'un mauvais oeil les tractations entre les responsables européens qui pourraient accoucher d'une souris. Les volumes resteront faibles toute la journée, en raison de l'ouverture des marchés américains uniquement pour une demi-séance.

Un peu avant 14h00, le CAC 40 gravite à l'équilibre à 3500 points tout rond, tandis que le FTSE grappille 0,2% et le DAX se trouve à l'équilibre.

'Ce long week-end de Thanksgiving a pour conséquence de faibles volumes sur les marchés et un certain endormissement sur l'ensemble des places boursières mondiales', commente Saxo Banque.

Au sujet de l'actualité politique, les spécialistes estiment 'que les dirigeants européens s'orientaient ce vendredi vers un échec sur le sommet du budget européen pour 2014-2020'.

'Comme aux Etats-Unis entre les démocrates et républicains, les désaccords sont aussi profonds entre les différents Etats Européens, chacun voulant défendre ses intérêts nationaux', ajoutent-t-ils, précisant que 'ce manque de consensus entre les différents diplomates européens pourrait mener dans l'impasse pour l'établissement du budget mais aussi pour la résolution de la crise de la dette européenne'.

Quelques bonnes nouvelles viennent cependant égayer la journée. En France, le climat des affaires dans l'industrie manufacturière a rebondi de trois points.

D'autre part, alors que les économistes attendaient une nouvelle dégradation, le climat des affaires en Allemagne s'est amélioré en novembre, selon l'indice Ifo.

Sur le plan des valeurs, EDF caracole en tête du CAC 40, s'adjugeant 4,2% à 14,6 euros, après que le conseil d'administration de l'électricien a décidé de verser un acompte sur dividende dès le mois prochain au titre de l'exercice 2012.

Iliad bondit de 2,4% à 131,5 euros sur le SBF 120, alors que Morgan Stanley a relevé sa recommandation sur le titre de 'pondérer en ligne' à 'surpondérer'.

Du côté des baisses, Carrefour recule de 1,4% à 18,6 euros. Les analystes de Nomura ont ramené leur opinion sur les supermarchés européens d'optimiste à 'neutre'.

EADS lâche 1,4% à 24,8 euros, alors que Daimler pourrait être amené à céder sur le marché l'essentiel de sa participation au capital du groupe d'aéronautique et de défense, d'après un article du Handelsblatt.

France Télécom accuse une baisse de 2% à huit euros, tandis qu'UBS a réitéré son opinion 'neutre' sur la valeur et abaissé l'objectif de cours à huit euros, contre 10 euros précédemment.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance