BFM Patrimoine

CAC 40: revigoré par une bonne salve de résultats.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Les investisseurs retrouvent le sourire après la publication de résultats de bonne facture aux Etats-Unis, notamment de la part de Boeing et AT&T. Vers 13h45, le CAC 40 avance de 0,5% à 3424,5 points, tandis que le FTSE e

(CercleFinance.com) - Les investisseurs retrouvent le sourire après la publication de résultats de bonne facture aux Etats-Unis, notamment de la part de Boeing et AT&T.

Vers 13h45, le CAC 40 avance de 0,5% à 3424,5 points, tandis que le FTSE et le DAX grimpent respectivement de 0,1% et 0,2%.

La saison des résultats continue de battre son plein et cette fois-ci, les résultats du jour suscitent l'enthousiasme.

Le marché place également ses espoirs dans le discours de Mario Draghi et les statistiques américaines attendues cet après-midi. A 16h00, paraîtront les ventes de logements neufs pour septembre, et une demi-heure plus tard, les stocks hebdomadaires de pétrole.

La décision de politique monétaire de la Fed sera pour sa part rendue à 20h15. 'Le communiqué que diffusera le FOMC ce soir à l'issue de sa réunion devrait ainsi être identique à celui du 13 septembre dernier', estime Aurel BGC, pour qui 'il faudra attendre décembre pour que les sujets concernant la politique monétaire aux Etats-Unis soit tranchés'.

Vers 18h00, les investisseurs prendront connaissance du nombre de demandeurs d'emploi en septembre en France.

Les annonces de la matinée n'ont pas été quant à elles de nature à donner le sourire aux opérateurs. En effet, alors que les économistes attendaient une certaine stabilisation, le climat des affaires s'est dégradé pour le sixième mois consécutif en Allemagne en octobre, selon l'indice Ifo. Celui-ci est ressorti à tout juste 100, contre 101,4 en septembre et 102,3 en août.

En outre, l'Eurozone continue de s'enfoncer dans la contraction en ce début de quatrième trimestre, l'activité globale du secteur privé enregistrant son plus fort repli depuis juin 2009 selon les données flash de Markit.

Par ailleurs, la performance du secteur privé français reste en zone de contraction en octobre, au vu des données PMI flash de Markit. L'indice de l'activité globale s'inscrit à 44,8, n'affichant ainsi qu'une légère hausse par rapport au mois dernier (43,2) qui constituait un plus bas de trois ans et demi.

Sur le front des valeurs, Peugeot subit la crise de plein fouet et chute de 5,1% à 5,5 euros, après avoir vu ses ventes se tasser de 3,9% au 3ème trimestre à 12,9 milliards d'euros. Le constructeur a décidé 'de ne pas procéder à des distributions de dividendes ou à des rachats d'actions'.

SEB décroche de 7,8% à environ 50 euros, alors qu'il a annoncé qu'il ne tiendrait pas ses objectifs annuels. Le groupe se dit confronté à une intensification et une propagation de la crise avec une dégradation marquée de la conjoncture en Europe et un ralentissement en Chine.

Seul Bic (+4,8% à 91,8 euros) s'illustre vraiment à la hausse, après avoir dévoilé un chiffre d'affaires en croissance de 5,9% en données publiées sur les neuf premiers mois (+4% à base comparable).

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance