BFM Patrimoine

CAC 40: pas totalement rassuré avec les stats US.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Des données américaines meilleures que prévu venant de paraître ne permettent pas de dissiper les doutes des investisseurs. Un peu avant 14h00, le CAC 40 gravite à l'équilibre à 4308,1 points, tandis que le FTSE se replie

(CercleFinance.com) - Des données américaines meilleures que prévu venant de paraître ne permettent pas de dissiper les doutes des investisseurs.

Un peu avant 14h00, le CAC 40 gravite à l'équilibre à 4308,1 points, tandis que le FTSE se replie de 0,2% et le DAX grappille 0,2%.

Alors qu'elles étaient attendues stables, les ventes de détail ont augmenté de 0,3% en février aux Etats-Unis, selon des statistiques officielles publiées par le Département du Commerce.

Autre bonne surprise, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont reculé de 9.000 aux Etats-Unis lors de la semaine du 8 mars, à 315.000, selon le Département du Travail.

En outre, les prix à l'importation aux Etats-Unis ont augmenté un peu plus que prévu au mois de février en raison d'une remontée des prix des carburants, d'après des chiffres officiels qui montrent que les pressions inflationnistes restent bien contrôlées.

Dans une heure, paraîtront les stocks des entreprises pour janvier, attendus en progression de 0,4%.

'La situation en Ukraine reste un facteur préoccupant pour les investisseurs alors que le secrétaire d'Etat américain John Kerry doit rencontrer demain son homologue russe Sergueï Lavrov avant le référendum dimanche en Crimée', souligne Saxo Banque, rappelant que ce référendum a pour but de permettre aux habitants de choisir s'ils veulent prendre leur indépendance ou pas. Par ailleurs, la Chine inquiète, au vu de données plutôt défavorables.

Sur le front des valeurs, Peugeot s'adjuge 1,3%, alors que Le Figaro affirme que Louis Gallois, l'ancien président d'EADS, serait le candidat le plus probable à la présidence du conseil de surveillance, ce qui constituerait un tandem de choix avec Carlos Tavares, l'ancien de Renault qui occupe déjà la direction opérationnelle du groupe.

Bouygues recule de 0,7%, après avoir remis une offre améliorée en vue d'une fusion entre Bouygues Telecom et SFR, avec à la clé un relèvement d'un milliard d'euros de son offre sur l'opérateur de téléphonie mobile.

Lagardère cède 0,8%, suite à l'annonce d'un résultat net part du groupe de 1.307 millions d'euros pour 2013 grâce à une plus-value de cession sur EADS et la proposition du versement d'un dividende ordinaire stable de 1,3 euro, accompagné d'une distribution exceptionnelle de six euros par action.

Groupe Eurotunnel lâche 1,4%, après avoir fait part d'un résultat net après impôt de 101 millions d'euros pour son exercice 2013, grâce notamment à la comptabilisation d'un produit d'impôt net de 81 millions d'euros.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance