BFM Patrimoine

CAC 40: nouveau repli dans les premiers échanges.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris s'inscrit à nouveau en baisse mardi matin, aucune nouvelle satisfaisante ne venant éclairer le front budgétaire aux Etats-Unis ou le dossier de la dette grecque. Vers 10h45, l'indice CAC 40 perd 0,8% à 338

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris s'inscrit à nouveau en baisse mardi matin, aucune nouvelle satisfaisante ne venant éclairer le front budgétaire aux Etats-Unis ou le dossier de la dette grecque.

Vers 10h45, l'indice CAC 40 perd 0,8% à 3385,4 points.

Les analystes techniques surveillent la zone des 3375/3380 points, qui pourrait fournir un nouveau signal baissier.

Ailleurs en Europe, les pertes s'étagent entre 0,3% (Francfort) et 0,8% (Londres).

Du côté des analystes, c'est toujours le même discours qui revient dans les commentaires de marché.

'Les investisseurs restent inquiets par la situation de la Grèce en Europe et du risque de 'fiscal cliff' (mur budgétaire) aux Etats-Unis', rappelle ce matin le courtier parisien Aurel BGC.

'Le 'mur budgétaire' américain est une source de préoccupation majeure', renchérit Barclays Capital. 'Il est très probable que la dynamique politique se fasse au détriment de l'économie', regrette-t-il.

'Les investisseurs manifestent leurs inquiétudes pour le cas grec', estime-t-on chez Saxo Banque. 'Après le rapport de la Troïka rendu hier sur la situation en Grèce, les ministres de finances de la zone euro ont décidé de donner deux ans de plus à la Grèce pour atteindre ses objectifs de déficit public', note la banque scandinave.

L'absence d'avancées significatives dans le dossier pèse notablement sur l'euro, qui s'enfonce à 1,2680 face au dollar.

Du côté des valeurs, PagesJaunes bondit de 10,2% à 1,5 euro après des chiffres de troisième trimestre légèrement supérieurs aux attentes et l'annonce du succès du refinancement de sa dette.

CGGVeritas décroche de 3,3% à 22,9 euros après le lancement d'une émission d'Océanes à échéance 2019 d'un montant d'environ 315 millions d'euros.

GDF Suez cède plus de 3% à 16,2 euros dans le sillage de l'avertissement sur résultats lancé dans la matinée par son homologue allemand E.On.

Faurecia lâche 2,9% à 11,4 euros. Les analystes de SG font remarquer que l'équipementier a décalé hier lors d'une réunion avec les investisseurs son objectif de marge opérationnelle 'supérieure à 5%' de 2014 à 2016.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance