BFM Patrimoine

CAC 40: les 4500 se rapprochent après le 'non' écossais.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris est en hausse vendredi dans les premiers échanges au lendemain du succès du 'non' à l'issue du référendum sur l'indépendance de l'Ecosse. Vers 10h30, l'indice CAC 40 progresse de 0,5% à 4485 points et s

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris est en hausse vendredi dans les premiers échanges au lendemain du succès du 'non' à l'issue du référendum sur l'indépendance de l'Ecosse.

Vers 10h30, l'indice CAC 40 progresse de 0,5% à 4485 points et se rapproche fortement du seuil des 4500 points.

'Après huit séances de pause, le CAC reprend sa respiration et remonte par paliers vers ses plus hauts annuels', commentent les équipes de Barclays Bourse.

Le marché parisien semble par ailleurs assez peu réagir aux rumeurs d'une possible dégradation de la note souveraine de la France ce soir après la clôture par Moody's.

Londres progresse sans enthousiasme (+0,6%) malgré la victoire du 'non' qui recueille pour l'instant 55,4% des suffrages, contre 45,6% pour le 'oui', un écart bien plus significatif que prévu.

'Ce résultat constitue un véritable soulagement pour les investisseurs et les marchés financiers, bien illustré par le bond opéré par la livre sterling ce matin face à l'euro et au dollar', juge Azad Zangana, économiste Europe chez Schroders

'Cela faisait plusieurs semaines que la perspective de douloureuses négociations quant à la division des actifs nationaux et la négociation de la dette et les questions liées à la devise de la nouvelle Ecosse pesaient sur la confiance des opérateurs', rappelle-t-il.

A l'instar de la Bourse de Londres qui n'affiche qu'une avance limitée ce matin, les valeurs françaises les plus exposées à l'Ecosse comme Technip (+0,4%) ou Pernod Ricard (+0,6%) réagissent assez peu à Paris.

Lafarge est en revanche plutôt bien orienté (+1,6%) sur des spéculations faisant état d'un intérêt de l'irlandais CRH pour l'ensemble des actifs devant être mis en vente par Lafarge et Holcim dans le cadre de la fusion.

Les valeurs technologiques sont quant à elles à la peine après les résultats trimestriels moins bons que prévu dévoilés dans la soirée d'hier par le géant californien des logiciels Oracle.

STMicroelectronics perd ainsi 1,6%, Dassault Systèmes 1,2% et Capgemini 1,2% également.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance