BFM Patrimoine

CAC 40: légère baisse en l'attente d'indicateurs US.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris s'inscrit en légère baisse vendredi en début de séance dans l'attente d'une série de statistiques aux Etats-Unis. Vers 10h30, l'indice CAC 40 se replie de 0,5% à 3853,1 points dans un volume peu étoffé

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris s'inscrit en légère baisse vendredi en début de séance dans l'attente d'une série de statistiques aux Etats-Unis.

Vers 10h30, l'indice CAC 40 se replie de 0,5% à 3853,1 points dans un volume peu étoffé de 485 millions d'euros.

Alors que le S&P 500 se trouve depuis hier à deux points de son record absolu de 1565 points atteint en octobre 2007, les stratèges de Crédit Suisse ont décidé de revoir à la hausse leur objectif de fin d'année sur l'indice de référence américain, passant de 1550 à 1640 points.

La banque d'affaires suisse rappelle que l'environnement idéal pour les marchés d'actions est celui qui conjugue perspectives d'une remontée de l'inflation sans concrétisation effective de hausses des prix.

Pour Crédit Suisse, ce contexte devrait justement se maintenir jusqu'en 2015, grâce à l'action des banques centrales.

La journée promet d'être chargée aux Etats-Unis avec de nombreuses publications économiques au programme, dont les chiffres de l'inflation et l'indice Empire State de la Fed de New York.

La production industrielle américaine devrait avoir rebondi de 0,3% en février après un repli de 0,1% le mois précédent, sous l'impulsion de l'amélioration de l'indice ISM manufacturier.

L'indice de confiance préliminaire des consommateurs de l'Université du Michigan devrait quant à lui augmenter de 77,6 à 78.

Sur le Vieux continent, les enjeux du sommet européen, notamment consacré à Chypre, ne semblent pas effrayer les marchés.

A Paris, Bouygues grimpe de 4,8% à 23,4 euros, alors que l'Arcep a autorisé l'opérateur à vendre des services d'Internet mobile à haut débit (4G) sur ses fréquences 1800 Mhz, actuellement dédiées à la voix et aux SMS.

Ingenico perd 1,7% à 45,2 euros alors que Safran a annoncé avoir cédé par placement privé l'équivalent de 12,5% du capital du fabricant de terminaux de paiement à un prix de 43,45 euros par action.

A noter que la séance sera marquée par l'expiration de quatre types de futurs et de contrats d'options en cette fin de trimestre, une conjonction connue sous le nom de 'quatre sorcières' et qui se traduit généralement par un regain de volatilité.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance