BFM Patrimoine

CAC 40: le ZEW rajoute de l'huile sur le feu.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Le statu quo en Grèce, les discussions qui s'annoncent difficiles aux Etats-Unis et un sentiment économique allemand en berne ne peuvent qu'inciter les investisseurs à la plus grande prudence. Un peu avant 14h00, le CAC 40 se

(CercleFinance.com) - Le statu quo en Grèce, les discussions qui s'annoncent difficiles aux Etats-Unis et un sentiment économique allemand en berne ne peuvent qu'inciter les investisseurs à la plus grande prudence.

Un peu avant 14h00, le CAC 40 se replie de 0,6% à 3392,9 points, tandis que le FTSE et le DAX reculent respectivement de 0,6% et 0,8%.

'La peur que le Congrès américain ne trouve pas d'accord au sujet du budget américain semble empêcher tout rebond des indices et surtout détourner les investisseurs des actifs risqués', souligne Saxo Banque.

Les spécialistes ajoutent que 'la situation européenne et les discussions autour de l'accord de la nouvelle tranche d'aide internationale à la Grèce ne rassurent pas non plus'.

'Après le rapport de la Troïka rendu hier sur la situation en Grèce, les ministres des finances de la zone euro ont décidé de donner deux ans de plus à la Grèce pour atteindre ses objectifs de déficit public', précisent-ils. Parallèlement, la zone euro s'est donné huit jours supplémentaires pour parvenir à un accord sur la Grèce qui ouvrirait la voie au déblocage d'une tranche d'aide de plus de 30 milliards d'euros.

Rajoutant de l'huile sur le feu, l'indice ZEW du sentiment économique en Allemagne rechute en novembre, de 4,2 points à -15,7 ce mois-ci. Par comparaison, les économistes attendaient une légère remontée vers -8.

Barclays Bourse indique pour sa part qu'il sera attentif ce soir à 17h00 à l'intervention du Président François Hollande en matière de 'rappel de cap'.

Du côté des valeurs, PagesJaunes bondit de 10% à 1,5 euro, après des chiffres de troisième trimestre légèrement supérieurs aux attentes et l'annonce du succès du refinancement de sa dette.

CGGVeritas décroche de 3,1% à 22,9 euros, suite au lancement d'une émission d'Océanes à échéance 2019 d'un montant d'environ 315 millions d'euros.

GDF Suez cède 2,5% à 16,3 euros, dans le sillage de l'avertissement sur résultats lancé dans la matinée par son homologue allemand E.On.

Faurecia lâche 4% à 11,3 euros. Les analystes de SG font remarquer que l'équipementier a décalé hier lors d'une réunion avec les investisseurs son objectif de marge opérationnelle 'supérieure à 5%' de 2014 à 2016.

Scor recule de 1,7% à 19,9 euros, malgré l'annonce de résultats sur neuf mois supérieurs au consensus.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance