BFM Patrimoine

CAC 40: compte sur les Etats-Unis pour retrouver du peps.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - L'indice parisien accuse une forte baisse, douché par la cascade d'indicateurs de la matinée. Les investisseurs attendent donc beaucoup des statistiques américaines à venir. Un peu avant 14h00, le CAC 40 perd 0,8% à 3504,1

(CercleFinance.com) - L'indice parisien accuse une forte baisse, douché par la cascade d'indicateurs de la matinée. Les investisseurs attendent donc beaucoup des statistiques américaines à venir.

Un peu avant 14h00, le CAC 40 perd 0,8% à 3504,1 points, tandis que le FTSE et le DAX reculent respectivement de 0,6% et 0,4%.

Déçu par les données européennes, le marché attend avec impatience la parution des inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage, à 14h30 aux Etats-Unis.

L'indicateur avancé du Conference Board pour août sera pour sa part dévoilé à 16h00, de même que l'indice de la Fed de Philadelphie pour septembre. Le consensus vise respectivement un repli de 0,1% et une remontée à -3,3.

Les opérateurs veulent oublier au plus vite les mauvaises statistiques du début de journée. Ainsi, l'indice PMI flash composite Markit de l'activité globale dans l'Eurozone se replie de 46,3 en août à 45,9 en septembre, signalant une contraction mensuelle du secteur privé pour la douzième fois au cours des 13 derniers mois. Le taux de repli atteint son plus haut niveau depuis juin 2009.

D'autre part, la conjoncture se détériore brutalement dans le secteur privé français en septembre, d'après les dernières données PMI Flash de Markit qui signalent le plus fort repli de l'activité depuis 41 mois.

En outre, le PMI flash manufacturier chinois d'HSBC a été publié à 47,8 au mois de septembre, contre 47,6 au mois d'août. Il est en dessous de 50 pour le onzième mois consécutif.

Au plan des taux, le rendement obligataire à 10 ans de la France monte de deux points de base à 2,29%, sur fond d'une augmentation de ses coûts d'emprunt observée lors d'une émission de BTAN à cinq ans ce matin.

De même, le rendement à 10 ans de l'Espagne se tend de cinq points de base à 5,73% sur le marché obligataire secondaire, à la suite de résultats mitigés pour l'adjudication de titres à moyen et à long terme.

Sur le front des valeurs, Peugeot se maintient à l'équilibre à 6,8 euros, salué pour son entrée en négociation exclusive avec les chemins de fer russes, en vue de leur céder 75% du capital de sa filiale logistique Gefco contre 800 millions d'euros.

Recylex flambe de 55% à près de cinq euros, au lendemain du rejet par la Cour d'Appel de Douai d'une demande des anciens liquidateurs de Metaleurop Nord de condamner Recylex au comblement de passif de sa filiale.

Cegedim perd 3,2% à 15,2 euros, après avoir terminé le premier semestre de son exercice 2012 sur une perte nette part du groupe de 102,6 millions d'euros, contre un bénéfice de 17,1 millions un an plus tôt. En cause: la division CRM et données stratégiques.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance