BFM Patrimoine

Bundesbank: les ménages allemands sont étonnamment peu aisés - étude

BFM Patrimoine
ELTVILLE, Allemagne (Dow Jones)--En termes de richesse nette, le ménage allemand moyen est étonnamment pauvre par rapport à ses voisons de la zone euro, selon une étude publiée jeudi par la Bundesbank. Le ménage médian avait accumulé à la fi

ELTVILLE, Allemagne (Dow Jones)--En termes de richesse nette, le ménage allemand moyen est étonnamment pauvre par rapport à ses voisons de la zone euro, selon une étude publiée jeudi par la Bundesbank.

Le ménage médian avait accumulé à la fin 2010 une richette nette - soit la somme des actifs réels et financiers totaux moins le passif total - de 51.400 euros. Ce montant représente moins d'un tiers de la richesse nette des ménages médians en Espagne et en Italie qui, selon la Bundesbank, disposaient respectivement de 178.300 euros et 163.900 euros.

Ces données ne tiennent bien sûr pas compte de tous les facteurs de qualité de vie ou de la santé d'une société. La plupart des ménages allemands louent leurs logements, alors que l'Espagne et l'Italie comptent davantage de propriétaires.

L'étude, qui porte sur 3.565 ménages allemands, fait partie de l'enquête de l'Eurosystème sur le financement et la consommation des ménages (Household Finance and Consumption Survey, ou HFCS). Elle pourrait raviver le débat sur la contribution financière de l'Allemagne aux plans de secours destinés aux autres pays européens en difficulté.

-Nina Koeppen, The Wall Street Journal

(Version française Emilie Palvadeau)

(END) Dow Jones Newswires

March 21, 2013 13:16 ET (17:16 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-