BFM Patrimoine

BULLETIN DU MATIN: 21 mai 2013

BFM Patrimoine
Les investisseurs optent pour la prudence Eurostoxx 50 2.824,50 points +0,23% CAC 40 4.022,85 points +0,54% DAX 30 8.455,83 points +0,69% FTSE 100 6.755,63 points +0,48% SMI

Les investisseurs optent pour la prudence Eurostoxx 50 2.824,50 points +0,23% CAC 40 4.022,85 points +0,54% DAX 30 8.455,83 points +0,69% FTSE 100 6.755,63 points +0,48% SMI 8.280,25 points +0,29% AEX 369,97 points +0,51% BEL 20 2.740,66 points +0,31% IBEX 35 8.515,20 points -0,78% DJIA 15.335,28 points -0,12% Nasdaq 3.496,43 points -0,07% S&P 500 1.666,29 points -0,07% Nikkei 225 15.343,51 points -0,11% (à 07h25) Cours de change à 06h50 Variation par rapport à la clôture à New York USD/JPY 102,49 +0,22% EUR/USD 1,2889 +0,05% EUR/JPY 132,08 +0,26%

A SUIVRE EN FRANCE

Les investisseurs suivront, en début d'après-midi, l'adjudication de l'Agence France Trésor (AFT). Elle cherchera à placer, mardi au lieu de lundi qui était férié, entre 6,2 milliards et 7,4 milliards d'euros de bons du Trésor à taux fixe et intérêt précompté (BTF).

Du côté des entreprises, Natixis, AST et Keyrus tiendront leur assemblée générale.

ACTIONS

Les marchés d'actions européens devraient ouvrir en baisse mardi, les investisseurs marquant une pause pour évaluer la pérennité des récents gains.

IG prévoit que le CAC 40 reculera de 15 points à l'ouverture, à 4.008 points, tandis que le FTSE 100 perdrait 16 points, à 6.740 points, et que le DAX abandonnerait 16 points, à 8.440 points.

La faiblesse des statistiques sur la croissance de la zone euro a paradoxalement soutenu le marché la semaine dernière, en alimentant les attentes d'une nouvelle baisse des taux de la Banque centrale européenne (BCE).

Victoria Clarke, économiste chez Investec Securities, estime que des statistiques décevantes en Chine ou au Etats-Unis pourraient déclencher un mouvement de vente sur les marchés d'actions. Selon les analystes de Morgan Stanley, les statistiques macroéconomiques devraient cependant s'améliorer à l'avenir, ce qui garantirait une poursuite de la hausse des actions européennes.

Cette semaine, les investisseurs surveilleront les chiffres des commandes de biens durables et des ventes de logements anciens aux Etats-Unis, ainsi que l'indice PMI manufacturier en Chine. Vendredi, l'indice allemand IFO sera en ligne de mire, car il pourrait fournir des indications sur la probabilité d'une nouvelle baisse des taux de la BCE, selon Victoria Clarke.

Les contrats à terme sur les indices américains s'inscrivent en légère baisse mardi. Wall Street a affiché un léger repli lundi, pénalisée par certains des secteurs les plus performants de l'année, les investisseurs ayant marqué une pause après les records atteints ces dernières semaines. Les investisseurs seront attentifs cette semaine à l'intervention du président de la Réserve fédérale (Fed), Ben Bernanke, devant le Congrès mercredi et à la publication, le même jour, des minutes de la dernière réunion de politique monétaire de la Fed.

Les places boursières asiatiques évoluent dans le rouge mardi, alors que le marché attend l'issue de la réunion de politique monétaire de la Banque du Japon, mercredi. La Bourse de Hong Kong est affectée par la chute d'une des plus grandes banques chinoises, Industrial and Commercial Bank of China.

OBLIGATIONS

Les Bunds et les gilts pourraient ouvrir sur une note contrastée mardi. Les investisseurs attendent des statistiques sur l'inflation pour déterminer si les banques centrales comptent revenir sur leurs mesures accommodantes.

Les emprunts du Trésor américain évoluent peu mardi, après avoir cédé du terrain lundi après-midi. Ce recul des prix a de nouveau hissé le rendement du titre de référence à dix ans à près de 2%. Certains opérateurs préviennent qu'un franchissement de ce seuil pourrait accélérer le mouvement de vente sur le marché obligataire.

Le discours du président de la Réserve fédérale, Ben Bernanke, sur les perspectives économiques au Congrès mercredi sera suivi de près. Les achats réguliers de titres par la banque centrale américaine ont été l'une des principales raisons du maintien des rendements obligataires près de leurs points bas historiques, mais au cours des deux dernières semaines, la crainte que la Fed commence à diminuer ses rachats dans les mois qui viennent s'est accentuée.

CHANGES

Le dollar se redresse mardi matin face au yen, après avoir reculé de 0,9% face à la devise japonaise à la suite des propos tenus au cours du week-end par le ministre japonais de l'Economie, Akira Amari. Le ministre a laissé entendre que la vigueur excessive du yen avait été largement "corrigée" et que tout affaiblissement supplémentaire pourrait "avoir un impact négatif sur la vie des gens".

Le marché attend les conclusions de la réunion de politique monétaire de la Banque du Japon, qui devrait s'achever mercredi. Les opérateurs seront par ailleurs très attentifs mercredi aux minutes de la dernière réunion de la Réserve fédérale et à l'intervention de son président, Ben Bernanke, devant le Congrès, pour tenter de déterminer si la banque centrale prévoit de diminuer ses rachats d'actifs.

PETROLE

Malgré un renforcement de l'appétit pour le risque dans le sillage de statistiques économiques positives aux Etats-Unis, les prix du pétrole brut vont probablement rester stables car le marché américain est bien approvisionné et la production mondiale d'or noir est supérieure à la demande, indique Timothy Evans, spécialiste des contrats à terme sur l'énergie chez Citi Futures & OTC Clearing. Au 10 mai, les stocks de brut aux Etats-Unis étaient en hausse de 3,5% sur l'année, selon l'Agence internationale de l'énergie.

A 05h00, le contrat de juillet sur le Brent coté à Londres avançait de 3 cents, à 104,83 dollars le baril. Vers 07h20, le contrat de juin sur le brut coté au Nymex gagnait 16 cents, à 96,87 dollars le baril.

(END) Dow Jones Newswires

May 21, 2013 01:50 ET (05:50 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-