BFM Patrimoine

BIC rassure la Bourse

Le résultat opérationnel de BIC a dépassé les attentes au 2ème trimestre.

Le résultat opérationnel de BIC a dépassé les attentes au 2ème trimestre. - PHILIPPE LOPEZ / AFP

Les investisseurs ont réservé jeudi un bon accueil aux solides résultats du premier semestre 2016 du géant français des stylos, briquets et rasoirs jetables.

L’action Bic a terminé la séance de jeudi en très forte hausse de +4,39% à 135,45 euros, portée par une publication semestrielle convaincante. 

Après une fin d’exercice 2015 difficile, Bic a en effet réalisé un premier semestre 2016 de bonne facture. Sur les six premiers mois de l’année, le géant des stylos, rasoirs et briquets jetables est parvenu à stabiliser son chiffre d’affaires (-0,1%) à 1 133,3 millions d`euros, malgré le fort impact négatif des devises (- 5,5 %).

A change constant, les revenus du groupe ont progressé de +5,4%, avec de bonnes performances dans toutes les zones géographiques (Europe + 9,8 %, Amérique du Nord + 3,4 %, Marchés en croissance + 5,9 %).

Côté rentabilité, la marge brute du premier semestre 2016 s'est établie à 49,3 %, comparé à 50,2 % au premier semestre 2015. "Hors impact de la prime exceptionnelle versée aux employés, le taux de marge brute serait de 50,0 %", précise BIC.

Le résultat d`exploitation normalisé du premier semestre 2016 s`est élevé à 207,9 millions d`euros - dont 131,6 millions d'euros (-4,2%) pour le seul deuxième trimestre 2016, contre 120,4 millions d'euros anticipés par le consensus - tandis que le résultat net a reculé de 20,6% à 140,1 millions d`euros.

"Robustesse du modèle"

"Les résultats du premier semestre 2016 sont en ligne avec nos objectifs de l`année, avec une solide croissance du chiffre d`affaires à base comparable dans toutes les catégories Grand Public et dans toutes les zones géographiques, notamment en Europe de l`Est, au Moyen-Orient et en Afrique", a déclaré Bruno Bich, président et directeur général de l'entreprise.

Pour les analystes d’Oddo Securities, les résultats du deuxième trimestre sont "satisfaisants, en particulier une bonne résistance de sa marge opérationnelle normalisée". Les experts de Natixis juge de leur côté que cette marge meilleure qu'attendu "prouve la robustesse du modèle de Bic".

Pour le second semestre 2016, le groupe a l'intention de "continuer à investir dans la R&D et le soutien à la marque afin de soutenir la croissance à moyen et long terme" et "rest[e] confiants dans [sa] capacité à atteindre [ses] objectifs 2016".

Bic prévoit sur l’année une hausse d`environ 5% du chiffre d`affaires à base comparable. Hors fortes perturbations économiques ou fluctuations des devises, la marge d`exploitation normalisée devrait décroître entre 100 et 150 points de base.

Retrouvez le cours de Bourse de Bic sur Tradingsat.com

François Berthon