BFM Patrimoine

Axel Springer: en retrait, baisse de l'EBITDA en vue en 2013

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Le groupe de médias allemand Axel Springer a terminé son exercice 2012 sur un résultat net consolidé en baisse de 4,7% à 275,8 millions d'euros (2,41 euros par action). Ajusté des éléments non récurrents, le bénéfice

(CercleFinance.com) - Le groupe de médias allemand Axel Springer a terminé son exercice 2012 sur un résultat net consolidé en baisse de 4,7% à 275,8 millions d'euros (2,41 euros par action). Ajusté des éléments non récurrents, le bénéfice grappillerait 1,3% à 347,9 millions, soit trois euros par action. Sur le marché boursier allemand où l'indice DAX gagne 0,7%, l'action Axel Springer dérape de 4,3% à 34,7 euros. Le groupe prévoit effectivement qu'une hausse des investissements liée à la transition vers le numérique pèsera cette année sur son excédent brut d'exploitation.

Un dividende stable de 1,7 euro sera proposé à la prochaine AG des actionnaires.

Le groupe, qui compte parmi ses médias des titres comme Die Welt ou Bild en Allemagne et nombre d'autres médias audiovisuels et en ligne en Europe, a enregistré l'année passée des ventes de 3,3 milliards d'euros en hausse de 3,9%. Sur ce total, la part des activités numériques est passée en un an de 34 à 37,2%, et celle de l'International de 32,9 à 35,1%.

L'excédent brut d'exploitation (EBITDA, selon l'acronyme anglais) a augmenté de 5,8% à 628 millions d'euros, soit une marge en hausse de 0,4 point de pourcentage à 19%.

Par activité, les Médias numériques affichent la plus forte progression, tant en termes de chiffre d'affaires (+ 22% à 1,2 milliard d'euros), qui en fait maintenant la première activité d'Axel Springer, qu'en EBITDA (+ 53,6% à 242,9 millions d'euros).

Les ventes des autres divisions 'papier' sont toutes en baisse de 3,3 à 6,9%, leurs EBITDA reculant de 9,4 à 11,9%. En termes organiques, la croissance ne serait que de 0,2%.

'En dépit des ventes unitaires et de recettes publicitaires en baisse, les médias papier nationaux d'Axel Springer demeurent hautement rentables, les marges d'EBITDA dépassant les 20%', indique le groupe (Médias 'print' nationaux : 22,7%, contre 24,3% en 2011 ; magazines nationaux : 20,7% contre 22% ; Print international : 14,7% contre 15,6%).

Selon le directeur général Mathias Döpfner, 'l'année 2012 a constitué un tournant pour Axel Springer : pour la première fois, les ventes générées par les médias nnumériques ont dépassé le milliard d'euros'. De surcroît, la division Numérique a vu sa marge d'EBITDA passer de 16,4% en 2011 à 20,7% en 2012.

'Notre intention est d'accélérer la 'numérisation' de l'ensemble du groupe

Cercle Finance