BFM Patrimoine

Axa se détourne du marché immobilier français

Axa va réduire son exposition au marché immobilier français

Axa va réduire son exposition au marché immobilier français - -

L'assureur, premier gestionnaire immobilier en France, a annoncé au Financial Times ce lundi 25 mars, qu'il allait réduire son exposition au marché immobilier français. Il reproche, entre autres, une politique fiscale dissuasive.

Axa sera-t-il le premier d'une longue liste ? L’assureur a annoncé, ce lundi 25 mars, qu’il allait réduire son exposition au marché immobilier français. Et ce, parce que l’Hexagone souffre "d’une conjonction de facteurs" qui y rende l'investissement moins intéressant, a indiqué le patron de ces activités au Financial Times.

Un avertissement fort sachant qu'Axa est le premier gestionnaire immobilier en France où il possède près d'un tiers de son portefeuille de 42 milliards d'euros.

"Les fondamentaux de l'économie sont médiocres"

"Les fondamentaux de l'économie sont médiocres et il n'y a pas eu les réformes d'envergure qui ont été faites ailleurs en Europe", a déclaré au quotidien Pierre Vaquier, directeur général de Axa Real Estate. "L'économie française devient progressivement une économie parmi d'autres dans le peloton", ajoute-il.

Ce qui est pointé du doigt ? La politique fiscale du gouvernement et notamment celle sur les plus-values immobilières, trop dissuasive.

Axa Real Estate prévoit donc de céder une partie de ses actifs français dans les deux ans à venir et a déjà commencé certaines négociations. Le groupe envisage de se renforcer en revanche en Allemagne, en Grande-Bretagne et dans les marchés scandinaves.

Pierre Vaquier a toutefois précisé que la France resterait, malgré ces désinvestissements, un pays clef pour l'entreprise.

Diane Lacaze avec agences