BFM Patrimoine

AVANT WALL STREET: Les contrats en baisse, minés par les craintes liées au "fiscal cliff"

BFM Patrimoine
NEW YORK (Dow Jones)--Les contrats à terme sur les indices actions américains s'inscrivent en baisse vendredi à Wall Street, alors que les inquiétudes concernant la Grèce et le "fiscal cliff" aux Etats-Unis continuent de miner le moral

NEW YORK (Dow Jones)--Les contrats à terme sur les indices actions américains s'inscrivent en baisse vendredi à Wall Street, alors que les inquiétudes concernant la Grèce et le "fiscal cliff" aux Etats-Unis continuent de miner le moral des investisseurs.

L'indice Dow Jones a déjà perdu 434 points, soit 3,3%, sur les deux dernières séances, ce qui constitue son plus fort recul en deux jours depuis un an, les investisseurs restant préoccupés par la perspective d'un "précipice budgétaire" aux Etats-Unis, cette combinaison de hausses d'impôts et de baisses de dépenses qui doit intervenir automatiquement le 1er janvier si aucun accord n'est trouvé au Congrès pour réduire le déficit fédéral.

Vers 14h50, le contrat sur l'indice Dow Jones Industrial Average perdait 59 points, soit 0,4%, à 12.702 points. Le contrat sur le Standard & Poor's 500 abandonnait 6 points, soit 0,4%, à 1.369 points, et celui sur le Nasdaq 100 cédait 8 points, soit 0,3%, à 2.564 points.

Les indices européens sont également en territoire négatif, l'indice Stoxx Europe 600 cédant 0,7%.

Les investisseurs seront attentifs à la publication, à 15h55, de l'indice de confiance des ménages Reuters-Michigan - attendu à 83 en novembre contre 83,1 en octobre - et aux stocks des grossistes pour septembre, qui devraient avoir augmenté de 0,4% sur un mois, selon les économistes.

Du côté des entreprises, Walt Disney abandonne 3% alors que le géant du divertissement a publié un chiffre d'affaires inférieur aux prévisions au quatrième trimestre de son exercice, en raison d'un affaiblissement de l'activité de ses studios de production. Le moteur de recherche de voyages Kayak bondit de 26% après le dépôt d'une offre de rachat par le voyagiste Priceline pour près de 1,8 milliard de dollars en titres et en numéraire.

Best Buy avance de 3%. L'agence Reuters a rapporté que le cofondateur du distributeur, Richard Schulze, travaillait sur une possible offre de rachat du groupe, dont le montant serait inférieur à 8 milliards de dollars et qui pourrait intervenir après la mi-décembre.

(END) Dow Jones Newswires

November 09, 2012 09:07 ET (14:07 GMT)

© 2012 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-