BFM Patrimoine

AVANT WALL STREET: Les contrats à terme poursuivent leur hausse

BFM Patrimoine
NEW YORK (Dow Jones)--Les prix des contrats à terme sur les indices d'actions américains s'inscrivent en hausse jeudi avant l'ouverture de Wall Street. Ils continuent à profiter d'un courant acheteur qui alimente les places boursières mondiales,

NEW YORK (Dow Jones)--Les prix des contrats à terme sur les indices d'actions américains s'inscrivent en hausse jeudi avant l'ouverture de Wall Street. Ils continuent à profiter d'un courant acheteur qui alimente les places boursières mondiales, après la décision surprise de la Réserve fédérale (Fed), mercredi, de prolonger ses rachats d'actifs au même rythme qu'auparavant à l'issue de sa réunion de politique monétaire.

Environ 40 minutes avant l'ouverture de Wall Street, le contrat à terme sur l'indice Dow Jones Industrial Average avançait de 25 points, soit 0,17%, à 15.620 points. Le contrat sur le S&P 500 gagnait 4 point, ou 0,25%, à 1.722 points, et celui sur le Nasdaq 100 s'inscrivait en hausse de 9 points, ou 0,3%, à 3.231 points.

Selon Peter Cardillo, économiste en chef chez Rockwell Global Capital, la Fed a pris les marchés par surprise en annonçant mercredi qu'elle laisserait inchangé son dispositif de soutien à l'économie - en continuant à racheter près de 85 milliards de dollars d'obligations par mois - et beaucoup d'investisseurs qui spéculaient sur un léger resserrement monétaire ont dû revoir rapidement leurs positions. L'indice Dow Jones a bondi de 147,21 points, soit 0,95%, en clôture mercredi, pour s'établir à 15.676,94 points. L'indice S&P 500 a de son côté pris 20,76 points, soit 1,22%, pour terminer à un nouveau point haut historique de 1.725,52 points.

Sur le plan économique, le nombre d'actifs américains effectuant une première demande d'allocation chômage est par ailleurs resté la semaine dernière proche de son plus bas niveau en 6 ans, bien que des irrégularités dans la transmission des données de certains Etats rendent ces chiffres difficiles à interpréter, a annoncé le département américain du Travail. Le nombre de la semaine précédente a été révisé en hausse, à 294.000, contre une estimation initiale de 292.000, mais la faiblesse persistante de ces chiffres est peut-être toujours due aux difficultés liées au changement de système informatique dans les Etats de Californie et du Nevada, a indiqué un analyste du département du Commerce. Les investisseurs seront attentifs à 16h00 aux ventes de logements existants pour août, attendues en baisse de 2,6% à 5,25 millions d'unités, et aux indicateurs avancés du Conference Board, dont l'indice principal devrait ressortir en hausse de 0,7%.

Parmi les titres en vue, Oracle perd 1,5% après avoir publié mercredi des revenus inférieurs aux prévisions pour le premier trimestre, et dévoilé des perspectives un peu moins bonnes que prévu.

(END) Dow Jones Newswires

September 19, 2013 08:57 ET (12:57 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-